Rechercher
Filtres
Le magazine des idées
Pascal Blanchard et Jean-Michel Apathie

Un « climat » de décapitation. Et si Jean-Michel Apathie, Pascal Blanchard et autres repentants jouaient avec le feu ?

Une vidéo qui appelle à la décapitation de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. Elle justifie cet acte barbare au titre des dédommagements de la colonisation de l’Algérie, qui ne fut rien d’autre, selon Emmanuel Macron, qu’un « crime contre l’humanité ». Question : n’y aurait-il pas un lien de cause (la rhétorique de la contrition) à effet (la pratique de la décapitation) dans cette logique infernale ? Alors, ceux qui sèment la repentance récolteraient-ils la vengeance ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur print

Aujourd’hui, le cyberdjihad est très tendance. Finis, les prêches sur VHS et les livres pieux qui circulaient sous les djellabas le vendredi. C’était au XXe siècle, le temps de la préhistoire, avec ces fossiles que sont les magnétoscopes et les bibliothèques. Tout ça s’est dématérialisé. On se connecte avec le Très-Haut en ouvrant son smartphone : l’ange Gabriel y débite des versets en 5G et l’appel du muezzin est lancé depuis les réseaux sociaux – sauf à Cologne, où la très progressiste municipalité rhénane a autorisé les haut-parleurs à cracher l’appel à la prière quotidien. Dorénavant, la Dar al-Islam se déploie d’abord sur YouTubistan et TikTokistan, le terrain de jeu préféré des prédicateurs radicaux. Le moindre youtubeur en verve, sorti d’on ne sait quelle Star Ac’ musulmane, se croit élu et choisi pour lancer des fatwahs (du slam à l’islam, il n’y a qu’un point sur le i de l’ignorance).

La vidéo qui appelle à la décapitation de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour. D’après son interlocuteur pendant 132 ans les français ont violé les femmes en Algérie.

Inch Allah !

L’une de ces fatwahs a beaucoup circulé ces derniers jours. On y voit un barbu joufflu d’une vingtaine d’années qui se définit comme Marocain, nous expliquer rageusement que ces salauds de Français – ce qu’il est probablement (de papier) au vu de son accent – ont violé et tué en Algérie pendant 132 ans ; et annoncer sans transition ni solution de continuité que les musulmans vont se réunir sous la bannière d’Allah pour couper la tête de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour, comme à l’époque du prophète. Le rapport entre ces deux allégations, s’il vous plaît ?

Jean-Michel Apathie : « L’Algérie ce n’est pas une colonisation c’est un vol, c’est très différent. »
Pascal Blanchard : « Le viol aussi… »

Il y a en a un cependant. Dans son délire, ce cyberbarbu ne fait que répéter ce qu’il entend tous les jours à la télévision, d’Emmanuel Macron, qualifiant en Algérie la colonisation de « crime contre l’humanité », à l’increvable Jean-Michel Aplatie, 40 ans de fake news au compteur, champion de la cause algérienne et procureur inlassable des crimes français, ou à Pascal Blanchard, historien auto-proclamé, mandaté par Macron pour renouveler les noms de rues ou de bâtiments publics (le remplacisme patronymique).

Ces belles âmes pures et immaculées n’entretiennent-elles pas un « climat », comme diraient les journalistes ? Ah, la thèse du « climat » ! Jamais on ne la retourne contre ceux qui la brandissent. Ils ont pourtant un réel savoir-faire pour créer un univers de représentations biaisées qui orientent les comportements. Comment de jeunes décérébrés, bêtes à manger du foin, ne les prendraient pas au mot ? Si la France est éternellement coupable, il faut la punir exemplairement. Or comment la punir ? Mais, mon cher, par la dé-ca-pi-ta-tion (anciennement décollation). Depuis que Abou Bakr al-Baghdadi en a popularisé l’art et la manière, vidéos à l’appui, la décapitation est devenue smart dans les banlieues françaises où prédomine la charia de la caillera. Couic !

La guerre civile qui vient

On entend beaucoup les commentateurs qui ont leur rond de serviette dans les médias reprocher à Zemmour d’être un fauteur de guerre civile, un va-t-en-guerre civilisationnel. Foutaises ! C’est une fois de plus renverser les causes et les conséquences. Zemmour est une Cassandre rattrapée par le réel. Il se contente de conjurer par avance une guerre qui semble d’autant plus inéluctable que les Jean-Neuneu Aplatie, les Macron, les Pascal Blanchard continuent de mettre des jetons dans la machine à pleurniche de la repentance. Car il se trouvera toujours des analphabètes pour en exécuter les sentences – et les premiers à s’en indigner seront ceux-là mêmes qui entretiennent ce « climat » de repentance et de vengeance. Mais qui ira le leur reprocher ?

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter