Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Sexe

L’école de la perversité

« J ‘ai vu Dieu, elle est noire, communiste et lesbienne », proclame Anne-Marie Faurer dans une feuille anarcho-gauchiste, L’antinorm. L’apologie de l’homosexualité et des perversions prend parfois des formes plus nuancées. Ainsi le Centre lycéen d’information sexuelle (C.L.I.S.) juge l’éducation sexuelle « dangereuse, parce que le risque existe pour les jeunes de se voir imposer les normes d’une sexualité pour ainsi dire officielle ». Le C.L.I.S. organise des contre-cours. Dans l’esprit de Wilhelm Reich qui écrivait : « Il faut transformer la rébellion sexuelle de la jeunesse en une lutte révolutionnaire contre l’ordre établi, c’est-à-dire l’ordre capitaliste et bourgeois. Et si nous voulons supprimer la misère sexuelle, il nous faut alors lutter pour le socialisme. Il faut politiser cette question sexuelle. » Déjà en juin 1968, le comité d’action Nous sommes en marche proclamait : « Il n’y a pas de famille. La famille est irréelle et ne subsiste que par la fascination qu’elle exerce sur les esprits aliénés (…). Il n’y a ni père, ni mère. Tout individu étant complet. À la fois homme et femme. »

Lire la suite »

Le docteur Gérard Zwang répond à nos questions

Gérard Zwang est né à Paris en 1930. Ancien chef de clinique chirurgicale à la Faculté de médecine de Paris, il pratique aujourd’hui la chirurgie viscérale et l’urologie. Membre de l’Association française de chirurgie, de la Société française des chirurgiens de Paris et du Mouvement français le planning familial, le Dr Zwang est l’auteur du Sexe de la femme (éditions de la Jeune Parque) et de La fonction érotique (éditions Robert Laffont). Il vient de terminer en collaboration avec Antoine Romieu, un Précis de thérapeutique sexologique qui doit paraître en juillet aux éditions Maloine. Il prépare également un Abrégé de sexologie pour les éditions Masson.

Lire la suite »

Du tabou à l’exhibition

Kinsey a révélé qu’il existait des différences de comportement sexuel entre les classes sociales. Historiquement parlant, le libertinage fut le fait d’une élite qui savait goûter son plaisir sans être dominé par lui.

Lire la suite »
L'érotisme

De la sexualité

L’homme et la femme ont besoin de l’érotisme. Mais la sexualité doit s’inscrire dans les normes de comportement. L’absence de normes, écrit Helmut Schelsky, correspond à un état de décadence biologique.

Lire la suite »

Sexualité naturelle et «ordre moral»

Yves de Saint-Agnès, 41 ans, est journaliste et écrivain. Il a commencé sa carrière à « L’Express ». Depuis, il a collaboré à de très nombreuses publications, parmi lesquelles Le monde diplomatique, Valeurs actuelles, « Le spectacle du monde ». Il a écrit plusieurs ouvrages : Une révolution sexuelle (Julliard, 1965), « Pour la liberté sexuelle » (Berger-Levrault, 1966), « Eros international. Scandinavie » (Balland, 1971). Il dirige actuellement une encyclopédie sur la sexualité, en cinq volumes, qui doit paraître dans quelques mois aux éditions Julliard.

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter