Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

coronavirus

La mobilité comme liberté de bouger ou l’autonomie comme vraie liberté

Nous sommes, en ce moment de confinement, privés de mobilité. Mais si la mobilité est une liberté, elle n’est pas toute la liberté. Il y a une liberté supérieure, qui implique de pouvoir être mobile, mais de pouvoir choisir aussi d’être immobile. Cette liberté supérieure, c’est l’autonomie. Et au-delà de la liberté de circuler, dont nous ne pouvons être durablement privés, la grande question qui se pose est celle de reconquérir une liberté comme autonomie, perdue depuis la révolution industrielle et les sociétés de masse.

Lire la suite »

Carnet de bord d’un néo-urgentiste #coronavirus. Jour 24 : « Je quitte les urgences. Tout semble redevenir sinon normal du moins habituel »

Membre de la rédaction d’ Éléments depuis plus de vingt ans, le docteur François Delussis est neurologue dans un hôpital de la région Rhône-Alpes. En direct des urgences, il nous livre son carnet de bord quotidien. Jour 24 : Ce soir, je quitte les urgences pour laisser la place à des urgentistes de métier. Tout semble redevenir sinon normal du moins habituel.

Lire la suite »

Carnet de bord d’un néo-urgentiste au temps du coronavirus #21 : « Des patients désorientés par des autorités médicales télévisuelles proférant tout et son contraire »

Membre de la rédaction d’Élémentsdepuis plus de vingt ans, le docteur François Delussis est neurologue dans un hôpital de la région Rhône-Alpes. En direct des urgences, il nous livre son carnet de bord quotidien. Jour 21: Des patients désorientés par des autorités médicales télévisuelles proférant tout et son contraire.

Lire la suite »

Carnet de bord d’un néo-urgentiste au temps du coronavirus #20 : « Ce matin, la police est intervenue aux urgences pour disperser des gitans venus en nombre »

Membre de la rédaction d’« Éléments » depuis plus de vingt ans, le docteur François Delussis est neurologue dans un hôpital de la région Rhône-Alpes. En direct des urgences, il nous livre son carnet de bord quotidien. Jour 19 : ce matin, la police est intervenue aux urgences pour disperser des gitans venus en nombre. L’infectiologue de l’hôpital est sorti sous escorte pour leur parler.

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter