Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Alain de Benoist

Présidentielle US - Trump

Donald Trump : un populiste seul contre tous ?

Le ticket présidentiel se profile aux États-Unis : ce serait donc Donald Trump contre Hillary Clinton. Le premier est voué aux gémonies par nos médias dominants, tout en étant porté au pinacle par une certaine droite française. Qu’est-ce

Lire la suite »
Sans Papier

L’immigration, armée de réserve du capital

En 1973, peu de temps avant sa mort, le président Pompidou reconnaissait avoir ouvert les vannes de l’immigration à la demande d’un certain nombre de grands patrons, tel Francis Bouygues, désireux de bénéficier d’une main-d’œuvre docile, bon marché, dépourvue de conscience de classe et de toute tradition de luttes sociales, afin d’exercer une pression à la baisse sur les salaires des travailleurs français, de réduire leurs ardeurs revendicatrices, et subsidiairement de briser l’unité du mouvement ouvrier. Ces grands patrons, soulignait-il, en « veulent toujours plus ».

Lire la suite »
Jean-Luc Mélenchon

L’Europe et l’Amérique : entretien avec Jean Luc Mélenchon et Gilbert Pérol

L’entretien qu’il a donné à Alain de Benoist dans la revue « Krisis » date d’il y a vingt-cinq ans ! Il s’intitulait « L’Europe et l’Amérique au miroir de Maastricht ». Paru en 1992, en plein cœur de la campagne pour le référendum sur le traité européen, l’entretien croisé entre Jean-Luc Mélenchon, alors sénateur socialiste et le diplomate Gilbert Pérol, que nous publions sur notre site, est toujours disponible sur notre site de vente en ligne . Les deux hommes avaient des positions relativement proches. L’un et l’autre militaient pour une Europe libérée de la domination américaine et avaient affiché leur opposition à la première guerre du Golfe. Pourtant, le premier a défendu le oui et le second le non. Vingt-cinq ans plus tard, les analyses de Jean-Luc Mélenchon ont toutes été infirmées, tandis que celles de Gilbert Pérol s’avèrent prémonitoires. Et il y avait chez le leader de La France insoumise une mystique du « mouvement » en faveur de la construction européenne qui prête à sourire tant elle parait obsolète aujourd’hui, depuis Jean-Luc Mélenchon a reconnu son erreur. Diplomate d’exception, Gilbert Pérol, qui servit aussi bien le général de Gaulle que François Mitterrand, démontre en revanche une clairvoyance hors du commun. Bonne Lecture !

Lire la suite »
Rushdie

Le droit au blasphème ne se partage pas

L’Occident peut bien tonner contre l’intolérance de ceux qui condamnent à mort des écrivains (la chose, n’est-ce pas, est impensable chez nous – Robert Brasillach n’est plus là pour démentir), il a aussi ses allergies et ses croyances.

Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement – 12 numéros (2 ans), Abonnement – durée libre or Abonnement – 6 numéros (1 an).

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter