N° 49
décembre 2018

Nature

À la question de la conciliation de la croissance et de l’écologie, la réponse devrait apparaître évidente à toute personne sensée : une croissance infinie est incompatible avec une planète finie.

24,00

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Description

Sommaire :

Serge Latouche : Peut-on concilier la croissance et l’écologie ?
Entretien avec Bertrand Guest : L’idée de nature chez Humboldt, Thoreau et Reclus.
Yves Christen : Le mystère de la biophilie.

Alain Gras : Monde animal et monde humain.
Falk Van Gaver : Pour une éthique du vivant.
Jean-François Gautier : Aux origines de la « phusis » hellénique.
Jean Guiart, Témoignage : Nature et culture, des concepts vides et sans fondement.
Entretien avec Augustin Berque : La catastrophe écologique moderne.
Jean-François Gautier : Des cosmopolitiques multiples.
Thibault Isabel : Le respect de la nature comme élévation du sentiment d’exister.
Entretien avec Jean-Claude Guénot : Le réveil du sauvage.
Pierre Schoentjes : De la guerre aux années hippies : pacifisme, retour à la terre et écologie chez Exbrayat.
Alain Sennepin : Le grand cachalot.
Débat entre Frédéric Dufoing, Thibault Isabel et Falk Van Gaver : Le christianisme est-il éco-compatible ?
Alain Santacreu : L’écosophie à venir.
Jean-François Gautier : L’espace, le quantique et les oiseaux.

À la question de la conciliation de la croissance et de l’écologie, la réponse devrait apparaître évidente à toute personne sensée : une croissance infinie est incompatible avec une planète finie. Cependant, cette évidence qu’un enfant de 5 ans comprendrait, il semble que les responsables politiques et économiques ne peuvent ni ne veulent la comprendre.

Elle fait l’objet d’un déni de leur part à tous, à l’exception notable, récente et limitée du Pape François, mais il est vrai qu’il s’agit d’un chef de gouvernement sans responsabilités proprement politiques – sa responsabilité est d’abord religieuse, et le Vatican est un État sans territoire et ne faisant pas partie de l’organisation des Nations-Unies. La plupart des responsables, y compris voire surtout les ministres de l’Environnement, se gargarisent de l’affirmation de la compatibilité de l’économie et de l’écologie, en soulignant même parfois la racine grecque commune des deux termes.

Cela permet de contourner, mais de façon purement rhétorique, une « vérité qui dérange » pour le dire comme l’ex-vice-président Al Gore à propos du seul changement climatique. Il n’empêche qu’il y a incompatibilité radicale entre la logique de la société de croissance – et donc de l’économie – et l’impératif écologique ; cependant, le déni de cette incontournable vérité dérangeante, quand il n’est pas affiché frontalement, est contourné par toutes sortes de subterfuges comme le développement durable, source de toutes les croissances vertes.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Nature”

Complétez votre collection

,
49
Nature
décembre 2018
,
47
Paganisme
juin 2017
163
A l’Est du nouveau !
décembre 2016
162
La Guerre civile
octobre 2016
,
45
Progrès ?
septembre 2016
,
44
Modernité
juin 2016
,
43 - PDF
L’Amérique ?
mars 2016
,
42
Socialisme
décembre 2015
,
41
Sexe-Genre
septembre 2015
40
Identité
mars 2015
63-64
Les Germains
mars 2014
,
39
Sciences
septembre 2013
,
38
Education
septembre 2012
,
37
Religion ?
avril 2012
,
35
Le Chaos ?
mai 2011
134
La question animale
janvier 2010
131
Demain les Russes
avril 2009
102
Le sexe en cage
septembre 2001
46
Les écrivains
septembre 1990
45
Economie
décembre 1988
Panier
Boutique