N° 33
juin 1979

L'idée nominaliste

Utilisant ici le « nominalisme » dans un sens différent de celui qui est lui généralement donné par les historiens de la philosophie, Armin Mohler et Alain de Benoist dressent une description précise de l’opposition entre nominalisme et universaliste, et esquissent ce que pourraient être les « fondements nominalistes d’une attitude devant la vie ».

20,00

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Description

Utilisant ici le « nominalisme » dans un sens différent de celui qui est lui généralement donné par les historiens de la philosophie, Armin Mohler et Alain de Benoist dressent une description précise de l’opposition entre nominalisme et universaliste, et esquissent ce que pourraient être les « fondements nominalistes d’une attitude devant la vie ». Un entretien avec Ernst Jünger, par Robert de Moraes, figure également au sommaire, ainsi que des textes de Julien Freund (« Cournot et les sciences humaines »), Giorgio Locchi (« Ethologie et sciences humaines »), Julius Evola (« “Virtus” et “Felicitas” »), Oswald Spengler (« Pensées »), Annette J. Smith (« Une lecture “éthologique” de Gobineau »), tandis que Marc Beigbeder s’interroge sur la possibilité d’une logique expliquant les phénomènes paranormaux. A noter aussi un essai de Henning Eichberg sur l’idée olympique

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’idée nominaliste”

Complétez votre collection

63-64
Les Germains
mars 2014
46
Les écrivains
septembre 1990
45
Economie
décembre 1988
Panier
Boutique