Pleure pas la bouche pleine, Les négriers, Le train, Lucky Luciano…

Après "Les zozos", chronique acide et impertinente de l'adolescence, Pascal Thomas et son scénariste Roland Duval, fondateurs des Films du Chef-Lieu et auteurs de ce petit manifeste, content les émois sentimentaux et les premières expériences sexuelles d'une jeune et ronde Poitevine.
Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement - 12 numéros (2 ans), Abonnement - durée libre or Abonnement - 6 numéros (1 an).
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Après "Les zozos", chronique acide et impertinente de l'adolescence, Pascal Thomas et son scénariste Roland Duval, fondateurs des Films du Chef-Lieu et auteurs de ce petit manifeste, content les émois sentimentaux et les premières expériences sexuelles d'une jeune et ronde Poitevine.
Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement - 12 numéros (2 ans), Abonnement - durée libre or Abonnement - 6 numéros (1 an).

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter