Librairie «Les deux Cités» à Nancy : «Merci à l’extrême gauche pour son soutien promotionnel gratuit!»

En ces temps de distanciation sociale et de Covid, il en faut du courage pour ouvrir une librairie et l’on ne peut que souhaiter le meilleur à Sylvain Durain et Alexis Forget, fondateurs et gérants de la librairie «Les deux Cités» qui a désormais pignon sur rue depuis le 3 octobre au n° 6 Grande Rue à Nancy.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ÉLÉMENTS. Lancer une librairie aujourd’hui ! Êtes-vous inconscient ? Pourquoi pas une appli ou un site internet comme tout le monde ?

SYLVAIN DURAIN : Je ne dirais pas inconscient mais « gonflés » pour reprendre les mots de notre figure locale Jean-Marie Cuny, historien lorrain. Gonflés d’abord, oui car dans un monde moderne totalement dématérialisé, virtualisé et individualisé il faut sans doute un brin de folie pour « chevaucher le tigre » par le livre et le concret. C’est notre acte de résistance. Gonflés encore quand les seuls moyens de rencontres actuelles sont les applications et les discussions en ligne, nous entendons inviter les nancéiens et les lorrains à de réelles rencontres autour d’un auteur et de ses ouvrages. Gonflés enfin, quand la censure frappe de plus en plus notre pays, quand nos libertés s’amenuisent d’année en année, nous proposons et proposerons encore des ouvrages originaux qui ne sont présentés nul part ailleurs chez nos confrères de Nancy, comme les éditions de la Nouvelle Librairie ou les éditions Ring et créer ainsi une diversité. Mot qui n’est pas tant à la mode que l’on pourrait le penser.

       Vous l’aurez compris, notre objectif est de remplir notre rôle dans ce principe si important d’incarnation, il faut sortir le camp conservateur de son clavier, de BFM et de Youtube !

ÉLÉMENTS. Tracts anonymes de menaces, communiqués de syndicats, déclaration hostile de la mairie… À peine inaugurée, la librairie « Les deux Cités » est la cible d’un front de la bêtise réuni en un collectif liberticide (FSU, Solidaires, CGT, etc.) qui exige sa fermeture ! Félicitations, vous êtes dans le collimateur, un peu comme la Nouvelle Librairie il y a deux ans. Pouviez-vous imaginer meilleure publicité?

SYLVAIN DURAIN : Effectivement nous pourrions remercier les quelques imbéciles qui pensent combattre pour le « camp du Bien » avec des méthodes extrémistes et qui dissimulent, en vérité, une idéologie totalitaire, sans se rendre vraisemblablement compte que leurs propos invitent à la pratique d’autodafés ou de violence physique. Pour rappel, dans L’Est Républicain, l’un de ces énergumènes émet le souhait de, je cite, « faire en sorte qu’ils ne sentent pas bien à Nancy ». Nancy étant ma ville de naissance, ma ville de cœur et la ville dans laquelle nous avons décidé d’ouvrir, je me demande bien par quels moyens Monsieur Verrier (Union Locale CGT Nancy) pourrait modifier mon amour de la cité ducale. Nous ne répondons jamais aux insultes ou aux menaces de ce type sur les réseaux sociaux, mais il y aura des suites judiciaires à n’en pas douter. Remercions ces génies de promouvoir si bien notre librairie, nous avons aujourd’hui une clientèle déjà fidélisée.

ÉLÉMENTS. Comment s’est déroulée votre inauguration samedi  3 octobre ? Êtes-vous satisfait ?

SYLVAIN DURAIN : Excellemment bien ! Nous étions vraiment ravis car malgré le report de notre programme évènementiel pour cause de Covid, il y a eu foule toute la journée. Là encore, merci à l’extrême gauche pour leur soutien promotionnel gratuit. Une manifestation publicitaire est d’ailleurs organisée le 17 octobre par tous ces mouvements. Inespéré pour nous.

ÉLÉMENTS. Plus important pour une librairie, parlons à présent des livres! Vous dites vouloir proposer un catalogue « conservateur ». Qu’entendez-vous par là ?

SYLVAIN DURAIN : Notre objectif est de proposer un panel assez complet du « camp conservateur » autour de trois thèmes « Philosophie/Religion », « Science-social et politique », et « régionalisme ». Chez nous vous trouverez aussi bien Obertone que Onfray, Monseigneur Delassus que Pierre Hillard, les magazines Éléments que Faits et Documents. Nous avons une belle gamme de livres d’occasions : Bloy, Péguy, Mabire, mais aussi une partie importante sur les livres et auteurs lorrains. Nous serons aussi vigilants pour proposer les nouveautés au fur et à mesure de leurs sorties.

ÉLÉMENTS. Vous avez l’objectif de faire de la librairie « Les Deux cités » un «lieu de vie, d’échanges et de rencontres. » Qu’est ce que cela veut dire exactement ? 

SYLVAIN DURAIN : Depuis notre ouverture le 3 octobre nos visiteurs sont heureux de pouvoir profiter de notre coin « salon », avec des fauteuils et chaises de bar. Pour l’instant nous ne pouvons servir que du café et du thé, mais nous faisons tout en œuvre pour qu’à partir de cette fin 2020 nous puissions proposer des bières locales et trappistes. Bons livres, bonnes discussions et bonnes bières, « toujours à la main une bonne canne et dans la poche un bon livre » comme disait Henri Lagrange !


Librairie Les Deux Cités
6 grande rue 54000 Nancy

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}