Rechercher
Filtres
Le magazine des idées
Evola

Le péril américain

Ce texte inédit en France de Julius Evola, paru pour la première fois en Italie dans la revue "Il Concilia tore" (n° VII, Il, 15 novembre 1958), reste dans ce préambule marqué par l’époque à laquelle il a été écrit. Il est probable qu’une vingtaine d’années plus tard, l’auteur de "Chevaucher le tigre" n’aurait pas soutenu le même point de vue, le pacte atlantique ayant depuis largement découvert sa véritable destination : assujettir l’Europe aux ambitions planétaires de l’Amérique, sans pour autant la protéger valablement des visées militaires de l’Union soviétique. Dans la suite de cet article, Julius Evola dénonce l’impérialisme culturel américain (« le plus grand péril ») avec une pertinence et une précision qui restent de pleine actualité. C’est la raison pour laquelle nous le publions.
Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement - 12 numéros (2 ans), Abonnement - durée libre or Abonnement - 6 numéros (1 an).
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Ce texte inédit en France de Julius Evola, paru pour la première fois en Italie dans la revue "Il Concilia tore" (n° VII, Il, 15 novembre 1958), reste dans ce préambule marqué par l’époque à laquelle il a été écrit. Il est probable qu’une vingtaine d’années plus tard, l’auteur de "Chevaucher le tigre" n’aurait pas soutenu le même point de vue, le pacte atlantique ayant depuis largement découvert sa véritable destination : assujettir l’Europe aux ambitions planétaires de l’Amérique, sans pour autant la protéger valablement des visées militaires de l’Union soviétique. Dans la suite de cet article, Julius Evola dénonce l’impérialisme culturel américain (« le plus grand péril ») avec une pertinence et une précision qui restent de pleine actualité. C’est la raison pour laquelle nous le publions.
Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement - 12 numéros (2 ans), Abonnement - durée libre or Abonnement - 6 numéros (1 an).

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter