Le mythe de la surproduction

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans cet extrait de leur livre Révolte consommée : le mythe de la contre-culture (Naïve, 2005), les deux essayistes canadiens Joseph Health et Andrew Potter commencent par critiquer Jean Baudrillard et les intellectuels anti-consuméristes en général, qui ont tendance à ne remettre en question que la consommation des autres et jamais la leur. Ensuite de quoi, développant leur position keynésienne, les deux auteurs contestent la théorie marxiste en démontrant qu’en économie il ne saurait jamais y avoir de crise de la surproduction.

Pour en savoir plus sur ce livre, vous pouvez lire l’article de David L’Épée « Les illusions de la contre-culture » dans le n° 56 de la revue Rébellion ou l’entretien avec les deux auteurs dans le n° 186 d’Éléments.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}