Pont-Aven

La « culture du viol », c’est du cinéma !

La bienséance féministe d'aujourd'hui accuse le film et son auteur de promouvoir la "culture du viol et de la pédophilie".
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour cette quinzième édition, « Cette année-là » évoque : 1975, l’année où le cinéaste Joël Séria a sorti son film cultissime : Les galettes de Pont-Aven. Autour de Patrick Lusinchi, la rédaction d’Éléments – David L’Épée, Bruno Lafourcade, Olivier François et Christophe A. Maxime – revient sur cette œuvre égrillarde, heurtant de plein fouet la bienséance féministe d’aujourd’hui qui accuse le film et son auteur de promouvoir la « culture du viol et de la pédophilie ».

Extrait de l’émission « POST-POP » : Delphine Chedaleux enseignante chercheuse et chroniqueuse sur le site Arrêt sur Image, décrypte le cinéma des années 70 à partir du film de Joël Séria Les Galettes de Pont-Aven, en parlant d’un cinéma français ayant, une tendance lourde à la pédophilie et à la culture du viol.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter