Anna Chavepayre : « Cessons de construire des lotissements neufs et rénovons nos villages. »

L’architecte Anna Chavepayre, lauréate du prix suédois Kasper Salin, insiste sur la nécessité, face à la crise climatique, de revenir à la nature et de réinvestir les villages, plutôt que de végétaliser les villes. Elle participait à la Nuit du Monde Festival au Théâtre des Bouffes du Nord, du 5 au 6 octobre.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Deuxième femme à recevoir le prix suédois d’architecture Kasper Salin, en 2018, Anna Chavepayre est reconnue pour ses positions avant-gardistes en matière d’architecture et d’aménagement du territoire.

Invitée de la Nuit du Monde Festival au Théâtre des Bouffes du Nord, dans la nuit du 5 au 6 octobre, l’architecte franco-suédoise, qui vit aujourd’hui dans le Béarn, insiste sur la nécessité, face à la crise climatique, de revenir à la nature et de réinvestir les villages, plutôt que de construire de nouveaux lotissements neufs. Une façon de se réapproprier une certaine liberté que n’offrent pas les grandes villes.

Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter de la revue Éléments