Le magazine des idées
Paul Gérardy et  le  symbolisme belge
Histoire

Paul Gérardy et  le  symbolisme belge

Le poète symboliste allemand Stefan George, qui était le mentor du comte Claus von Stauffenberg, le colonel de la Wehrmacht qui a conduit l’attentat à la bombe, le 20 juillet 1944, contre Adolf Hitler, à Rastenburg, en Prusse-Orientale, a été proche de l’écrivain Paul Gérardy (1870-1933) et le tenait en très haute estime. Gros plan sur la vie et l’œuvre d’un auteur, poète et pamphlétaire trop méconnu.

Jacques Delors, la fin d’un fossoyeur
Hommage

Jacques Delors, la fin d’un fossoyeur

Jacques Delors est décédé, à l’âge de 98 ans, sous les vivats compassés des éditorialistes. Le fade ministre des Finances et président de la Commission européenne a porté toute sa vie le faux nez d’un authentique pouvoir factice, une technocratie servile maquillée de catholicisme social en peau de lapin, une Europe sans autre perspective que la financiarisation. Avec ses bajoues tombantes, sa voix humide et chevrotante, son allure d’épagneul dépressif, animal à qui on l’a souvent comparé, sa vie aura balancé entre l’Acte unique européen et une sorte d’acte manqué, dans un mélange paradoxal de décision et d’irrésolution.

Hommage à Alfred Eibel (1932-2024) : mort d’un cavalier viennois
Hommage

Hommage à Alfred Eibel (1932-2024) : mort d’un cavalier viennois

Autrichien de naissance, européen de culture, tour à tour et simultanément éditeur, critique littéraire éclairé, cinéphile et amateur de polar, Alfred Eibel a été pour beaucoup d’entre nous un guide discret et amical. Olivier François, qui l’a connu et aimé, en dresse un magnifique portrait.

Jean-Jacques Rousseau
Philosophie

Ce n’est pas toujours la faute à Rousseau !

Lectures trop rapides, simplifications partisanes et réductionnisme pavlovien ont souvent fait de Jean-Jacques Rousseau l’archétype du penseur progressiste, chantre inconditionnel du « bon sauvage » condamné à être corrompu par la nocive société. Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), nous en propose une autre vision.

Château de Dunguaire au coucher du soleil, Co. Galway, Irlande
Idées / Débats

Brève réponse à Rodolphe Cart et aux souverainistes, du point de vue d’un identitaire européen

Le livre de Rodolphe Cart, « Feu sur la droite nationale ! Réponse à Daniel Conversano et aux identitaires » (La Nouvelle Librairie), suscite débats et controverses. Cela tombe bien, c’est le nom de la collection dans lequel il a paru. Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), a pris la plume pour lui donner la réplique en faisant valoir le point de vue d’un identitaire européen fort d’une histoire vieille de 3 000 ans, aujourd’hui en péril de mort.

Hommage (pas tout à fait) national : quand Robert Badinter trouvait que la proportion de délinquants était plus forte chez les immigrés
Hommage

Hommage (pas tout à fait) national : quand Robert Badinter trouvait que la proportion de délinquants était plus forte chez les immigrés

La famille de l’ex-garde des Sceaux a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas la présence d’élus du RN et de LFI lors de l’hommage national place Vendôme. Dont acte pour le RN, qui ne sera pas présent. Curieuse décision. Robert Badinter l’aurait-il approuvée ? On ne le sait guère, mais il n’était pas si éloigné des idées du Front national de Jean-Marie Le Pen en 1980, quand il écrivait au président de l’association Légitime défense que « la proportion de délinquants est plus forte chez les immigrés, notamment d’origine nord-africaine ou africaine ». Sur la base de ces déclarations, Robert Badinter pourrait-il assister à l’hommage national qui lui est rendu ?

Le recours aux forêts
Idées / Débats

Prendre le maquis avec Éric Werner (4/4) Le recours aux forêts

Quatrième et dernière patrie de notre entretien exceptionnel avec le philosophe Éric Werner, qui nous conduit au cœur de notre sujet : pourquoi « prendre le maquis », pour reprendre le titre de son essai paru à la Nouvelle Librairie, et pourquoi le prendre avec Ernst Jünger ? D’abord parce que le grand auteur allemand a consacré au sujet un indispensable « Traité du rebelle ou le recours aux forêts ». Le rebelle, c’est pour Jünger le « Waldgänger », soit « celui qui marche en forêt ». Il y a en lui du maquisard, nous dit Éric Werner. Si un tel homme prend le maquis, c’est qu’il a face à lui un État total tout-puissant. Impossible de le défier frontalement. En revanche, on peut lui livrer une guerre défensive. De ce point de vue, le recours aux forêts relève du calcul stratégique. C’est une manière de renouer avec le politique, quand, précisément, le politique a déserté la cité. La forêt n’est pas une fin en soi, ni non plus seulement une retraite ; elle ouvre un nouveau front, celui des libertés, qu’il s’agit de sauvegarder… avant de les réintroduire dans la cité.

Actuellement en kiosque – N°206 février-mars

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments

Boutique

Dernières parutions

Le Réalisme politique d'Antoine Dresse aux éditions la nouvelle librairie
Auteur :
Antoine Dresse
Le Combat culturel. Affirmer son identité face à l'universalisme moral de Lothar Fritze aux éditions de la Nouvelle Librairie Institut Iliade
Auteur :
Lothar Fritze
Années décisives d'Oswald Spengler collection Krisis éditions La Nouvelle Librairie
Auteur :
Oswald Spengler
Athéna à la borne livre de Thibault Mercier aux éditions de la Nouvelle Librairie
Auteur :
Thibault Mercier
Les Nobles voyageurs de Christopher Gérard aux éditions de la Nouvelle Librairie
Auteur :
Christopher Gérard
Revue Éléments
© 2019 Éléments. Tous les droits sont réservés. L'utilisation de et / ou l'enregistrement sur toute partie de ce site implique l' acceptation de notre accord d'utilisation, de notre politique de confidentialité et de notre déclaration relative aux cookies (mis à jour le 25/05/18). Le contenu de ce site ne peut être reproduit, distribué, transmis, mis en cache ou utilisé de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite préalable de la Revue Éléments.