Rechercher
Filtres
Le magazine des idées
Char en Ukraine

Guerre russo-ukrainienne à J+82 : Apparition des premiers obusiers américains M777 et chars T72 polonais sur la ligne de front

La tactique russe reste inchangée : progression prudente au sol + déluge de feu au premier contact avec l’ennemi + réduction des bastions ukrainiens + reprise de la progression, et ainsi de suite. Spécialiste militaire d’« Éléments », Laurent Schang suit au jour le jour le conflit.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur print

4 mai (J+69)

– Près de 300 frappes aériennes russes recensées ce jour contre les infrastructures routières et ferroviaires ukrainiennes.

– Repli stratégique des FAR à 40 km du centre de Kharkiv (sous la pression des FAU ?), laissé à l’artillerie à longue portée et à l’aviation.

– À Marioupol, le nettoyage à l’intérieur du complexe métallurgique Azovstal aurait commencé.

5 mai (J+70)

– Aucun mouvement notable constaté sur l’ensemble du front.

– Le retrait des troupes russes de Kharkiv se confirme. Pour être redéployées dans la poche de Kramatorsk ?

7 mai (J+72)

– Contre-offensive limitée des FAU au NE de Kharkiv : reprendrait-elle la main dans ce secteur ? Sa proximité avec la frontière russe ne permet pas d’imaginer que les FAR le négligent longtemps.

– Pour l’heure, rien n’indique que l’état-major russe ait l’intention d’y dépêcher des troupes ou que les lignes de communication du Donbass N (axe Belgorod-Izioum) soient menacées.

– Fin des combats pour Popasna, à 50 km au S de Sievierodonetsk, qui passe sous le contrôle des FAR.

9 mai (J+74)

– Sur le front du Donbass, poussée des FAR au N et au S de Sievierodonetsk.

– Repli des dernières unités de l’AUD présentes à Popasna sur de meilleures positions.

– En Russie, regroupement de troupes vérifié dans la région de Belgorod : pour le front de Kharkiv ?

– La concentration des unités russes se poursuit au S de Zhaporijjia avec l’apport des BTG retirés de Marioupol.

– Sur la mer Noire, échec de la tentative ukrainienne (opération héliportée soutenue par des drones armés) de se réapproprier l’île des Serpents (île de Zmeïny), au large (SO) d’Odessa. De plus en plus de missiles, roquettes, drones armés ukrainiens sont interceptés en vol, ce qui, pour ces derniers, remet en question leur statut d’« arme miracle ».

– Odessa, sur laquelle de nouvelles frappes de précision russes ont eu lieu, qui ont atteint plusieurs casernements, dépôts de munitions et de carburant.

11 mai (J+76)

– Bombardements russes (missiles et raids aériens) sur les infrastructures militaires de la région de Kharkiv : plusieurs radars et systèmes antiaériens détruits.

– Survolé par des drones d’observation tandis qu’il s’apprêtait à franchir la rivière Siverskyi Donets sur un ponton mobile, près de Kreminna (à l’est de Lyssytchansk), un groupe de 70 à 80 blindés appartenant à la 74e brigade de fusiliers russe aurait été anéanti par l’artillerie ukrainienne. 485 soldats russes auraient été tués. Immédiatement montée en épingle par la presse occidentale et relayée sur les réseaux sociaux, images à l’appui, ce revers, très relatif puisque la rivière a été franchie à d’autres endroits, prouve une chose : que les défenses antiaériennes russes ne sont pas ubiquitaires. D’autres analystes doutent cependant de l’appartenance réelle des engins détruits à la seule armée russe (pour la moitié d’entre eux il s’agit de BMP-1, dont le modèle n’est officiellement plus en service dans les FAR) et de l’origine des frappes. S’agissait-il de blindés russes qui avançaient ou de blindés ukrainiens qui reculaient ? Peut-être les deux, puisqu’il semble y avoir eu combat.

– Faible avancée des FAR en direction de l’axe routier Barvenkovo-Slaviansk, au S d’Izioum.

– Au SO du front de Donetsk, encerclement par les forces russophones coalisées de la ville minière d’Ougledar (15 000 habitants).

12 mai (J+77)

– Poursuite de l’offensive russe en direction de Barvenkovo, où des éléments de l’AUD sont retranchés.

– Les combats s’intensifient autour de Lyssytchansk. Gros bombardements d’artillerie contre les positions ukrainiennes. L’étau se resserre aussi autour de Sievierodonetsk avec la pénétration des FAR dans les faubourgs de Voevodivka, au N de Sievierodonetsk.

– L’état-major russe annonce avoir détruit par des frappes aériennes plusieurs installations militaires ukrainiennes, à Slaviansk et à Kharkiv.

13 mai (J+78)

– Comme pour Kiev au mois d’avril, les media occidentaux parlent d’une victoire des forces armées ukrainiennes dans ce qu’ils nomment déjà la bataille de Kharkiv.

– Dans l’Oblast de Louhansk, fin des combats pour Rubizhne, sur laquelle la pince nord de la tenaille russe butait depuis un mois. La ville est conquise. Sievierodonetsk est désormais accessible par le NO.

– Les FAR continuent d’avancer à pas lents sur l’axe Izioum-Donetsk. La tactique reste inchangée : progression prudente au sol (économie des forces, les réserves humaines sont maigres) + déluge de feu au premier contact avec l’ennemi + réduction des bastions ukrainiens + reprise de la progression, etc.

– Sur le front sud, poussée limitée des FAR en direction de Zhaporijjia. La ville n’est pas encore à portée de tir de l’artillerie lourde russe.

14 mai (J+79)

– Sur le front de Louhansk, l’encerclement de Sievierodonetsk se poursuit avec succès pour les forces russophones coalisées, qui ont atteint la ville de Zolotoe, à 30 km au sud de Sievierodonetsk. L’approvisionnement des unités de l’AUD n’en est que plus fragilisée : Zolotoe perdu, et donc la route P66, il ne leur reste que l’autoroute M03, qui passe par Konstantinovka, au large de Kramatorsk. Probablement le prochain objectif de l’offensive russe.

– L’armée ukrainienne pourrait avoir perdu près de 50 000 hommes depuis le lancement de l’ « opération militaire spéciale ». Combien côté russe ?

16 mai (J+81)

– Après 82 jours dont 20 dans les sous-sols, fin de la résistance des unités paramilitaires encerclées dans l’aciérie Azovstal. Les communicants ukrainiens parlent d’une évacuation négociée (crainte d’un « effet Marioupol » sur les troupes isolées dans le Donbass ?), les autorités de la République populaire de Donetsk d’une reddition. Officiellement, ce sont 264 combattants ukrainiens qui sont sortis du complexe. Leur nombre au 15 mai était estimé à environ 1750.

17 mai (J+82)

– Au N du Donbass, combats confirmés dans la banlieue N de Sievierodonetsk. Présence sur le terrain d’unités cosaques et tchétchènes (l’unité « Akhmat », spécialisée dans le combat urbain).

– Deux poches distinctes, dont l’encerclement est achevé ou en cours d’achèvement, concentrent l’essentiel de combats : 1) Sievierodonetsk-Lyssytchansk (15 000 combattants réguliers et irréguliers ukrainiens) ; 2) Liman, au N de Slaviansk-Kramatorsk. Au total, 7 brigades ukrainiennes, usées et de plus en plus isolées.

– Question : l’usine chimique Azot, à l’O de Sievierodonetsk, peut-elle devenir un 2e Marioupol ?

– Apparition sur la ligne de front des premiers obusiers américains M777 (155 mm) et chars T72 polonais livrés à l’AUD. Une vidéo montre le repérage aérien d’une batterie de M777 et son élimination par une salve de roquettes à longue portée russes.

19 mai (J+84)

– Poussée des unités de la République populaire de Donetsk de Popasna vers le N (Lyssytchansk) et l’O (Artemovsk).

– Contre-attaque massive des FAR au NO de Kharkiv, où les FAU s’étaient avancées en terrain libre jusqu’à moins de 10 km de la frontière. Les FAU refluent en désordre. Retour du réel après une semaine (11-18 mai) durant laquelle les observateurs occidentaux se sont enthousiasmés pour la contre-offensive victorieuse des Ukrainiens.

Sources : dailymail.com, Institute for the Study of War, lavoiedelepee.blogspot.com, southfront.org, @war_mapper, oryxspioenkop.com, Ministère des Armées, Sim Tack, lecourrierdesstrateges.fr, mars-attaque.blogspot.com, cf2r.org, opex.360.com, fundstrat.com, southfront.org, Army Recognition, www.eurocontinent.eu, entredeuxguerres.fr

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Actuellement en kiosque

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Les dates à retenir

Pas de nouveaux événements
S’abonner à la newsletter