Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Orphée vivant (Les jeudis de l’Iliade)

Mallarmé écrivait à Verlaine que « l’explication orphique de la Terre est le seul devoir du poète. » À l’heure de la domination planétaire de la technique et de la dévastation, est-ce encore possible, sans naïveté, d’en appeler à Orphée, ce très vieux et très jeune Grec, pour comprendre le monde ? Rémi Soulié répond par l’affirmative dans L’Éther et Les âges d’Orphée : il est encore possible de transmuter le plomb en or ! 

Événements à venir

No data was found