Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Ernst Jünger et Carl Schmitt : une passion française (1)

Première partie de l'émission "Ernst Jünger et Carl Schmitt : une passion française". À la tribune, écrivains, éditeurs, traducteurs, universitaires et personnalités politiques se succèderont au pupitre ou en tables-rondes pour évoquer ces deux européens d’exception, l’un et l’autre témoins de premier plan des événements les plus tragiques du XXe siècle.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Table ronde autour de la correspondance Ernst Jünger – Carl Schmitt
Autour de Thomas Hennetier

• Alain de Benoist, philosophe.
• Julien Hervier, professeur de littérature comparée, traducteur de Friedrich Nietzsche, de Martin Heidegger et d’Ernst Jünger. Il a dirigé l’édition en Pléiade des Journaux de guerre d’Ernst Jünger et publié Entretiens avec Ernst Jünger (Gallimard, 1986).
• François Poncet, traducteur d’Ernst Jünger dans la
« Bibliothèque de la Pléiade » et des principaux textes de Carl Schmitt sur le thème du Grand Espace.

Ernst Jünger (1895-1998), le plus connu en France des grands écrivains allemands contemporains, et Carl Schmitt (1888-1985), le théoricien du politique probablement le plus cité et commenté dans le monde d’aujourd’hui, se sont rencontrés pour la première fois en 1930. Ils ont dès lors cultivé une relation amicale fondée sur une estime et une admiration intellectuelles réciproques. Tous deux ont été des témoins de premier plan des bouleversements tragiques du XXe siècle. Sous le IIIe Reich, tandis que Jünger se maintenait dans l’exil intérieur, Schmitt se compromettait, trois ans durant, avec le national-socialisme. Leur amitié en a été affectée et a connu des fluctuations, mais ils n’en ont pas moins correspondu pendant près d’un demi-siècle, mêlant dans leurs lettres confidences personnelles, considérations érudites et regards sur l’évolution du monde. Des échanges dont la richesse et la haute tenue intellectuelle, jamais défaillantes, continuent de nous éclairer.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter