Rechercher
Filtres
Le magazine des idées
Eric Clapton

Eric Clapton contre la société de surveillance hygiéniste

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur print

Après The Rebels, et Stand And Deliver, chansons enregistrées en compagnie de ce vieux cabochard irlandais de Van Morrison, Eric Clapton remet le couvert avec This As Gotta Stop, nouveau titre dénonçant l’actuelle société de surveillance sanitaire.

Histoire d’aggraver son cas, le guitariste avait déjà annoncé refuser de se produire devant un public susceptible d’être discriminé pour raison de pass sanitaire. Il n’en fallait plus pour que les médias, dont Olivier Nuc du Figaro, de stigmatiser la « croisade antivax » de l’artiste. En 1978, Eric Clapton avait déjà été taxé de « racisme » parce qu’il s’alarmait de la déferlante migratoire d’alors. Ce qui est parfaitement nigaud : refus d’une immigration de masse et racisme sont deux concepts parfaitement distincts. Pareillement, quoique s’étant plaint des effets secondaires de l’AstraZenneca, Eric Clapton est vacciné et ne s’est jamais prononcé sur cette question de santé, se contentant de s’inquiéter d’un monde de plus en plus hygiéniste.

Il est vrai que ce grand chasseur, doublé d’un pêcheur émérite, avait déjà eu maille à partir avec certains de ses collègues, dont Brian May, le guitariste ébouriffé de Queen, lui reprochant de « tuer des animaux pour le plaisir ». Alors qu’il ne fait que rappeler dans ses mémoires qu’il n’y a rien de plus noble qu’un homme ramenant poisson ou gibier à sa femme, afin qu’elle puisse nourrir toute la petite famille. Et l’actuel objet du délit, au fait ? Une chanson plutôt chouette, illustrée par un fort joli clip dénonçant la tyrannie des écrans et l’individualisme ambiant. Et qui nous rappelle surtout que la jeunesse d’âme n’a rien à voir avec le poids des ans.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Actuellement en kiosque

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Les dates à retenir

Pas de nouveaux événements
S’abonner à la newsletter