Gilets jaunes

Dans la tête d’un Gilet jaune, Acte LXIX

Un samedi comme un autre un Acte LXIX un peu curieux à Paris.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un Acte LXIX qui ne restera pas dans les mémoires à Paris…

Pourtant la conjoncture était bonne depuis le passage en force à l’Assemblée nationale, samedi dernier, de la réforme des retraites via l’article 49-3. En plus, le temps était agréable, comme souvent durant les manifestations de GJ (un signe du destin ?).

Mais encore une fois, la « convergence des luttes » n’a pas eu lieu, et les enseignants, personnels soignants, avocats et autres qui ont manifesté avec les syndicats lundi dernier ne sont pas venus.

Et cerise sur le gâteau…

… Faute d’accord entre les organisateurs, les GJ ont trouvé le moyen de se disperser complètement avec cinq rendez-vous différents !

1/ Châtelet-Les Halles : rendez-vous à 11h

  • Journée Gilets jaunes – Événement relayé par La révolte jaune et La France énervée (Éric Drouet). « La révolte jaune vous propose du lèche-vitrine à Châtelet-les-Halles ».

  • Renseignement pris, ça n’a pas donné grand-chose. Éric Drouet avait semblé dire sur Facebook que ce rendez-vous était annulé.

2/ Gare de l’Est : rendez-vous à 11h30, Place Madeleine Braun, départ à 13h.

     Manifestation déclarée par Inda Bigot et Nejeh Ben Farhat.

     Trajet : Gare de l’Est > Trinité > Place de la Porte de Champerret.

250 participants environ, encadrés par un nombre supérieur de CRS débonnaires. Rien à signaler…

3/ Place d’Italie : rendez-vous à 13h, Mairie du XIIIe, départ à 14h.

   Manifestation déclarée par Sébastien.

   « Non au 49.3 retour à une vraie démocratie. »

   Trajet : Place d’Italie > Jussieu > Bastille > République.

Entre 150 et 200 participants, également encadrés par un nombre supérieur de CRS qui n’ont laissé sortir personne avant le terme de la manifestation. Est-ce d’ailleurs légal d’empêcher une personne seule de quitter une manifestation ?

Sur ces deux parcours, un observateur un peu distrait pouvait avoir l’impression que c’était les CRS qui manifestaient, tant leur présence était plus visible que celle des GJ !

4/ Saint-Denis : de 9h à 19h30 à la Maison des Sciences de l’Homme.

    20 avenue George Sand, La Plaine St Denis.

    Débats, ateliers.

    « Démocratie numérique populaire – Réinventer avec les Gilets jaunes ».

    Avec Faouzi Lellouche, Maxime Nicolle, Priscillia Ludosky, et de nombreux autres intervenants.

Pour ces « figures » des GJ, il semblait donc pertinent de débattre un jour de manifestation ! Maxime Nicolle a quand même rejoint la manifestation précédente entre Bastille et République.

5/ François, le « Jésus » des GJ, est resté toute la journée à République, au milieu d’une douzaine de GJ.

Mais, après tout, le Christ et les apôtres n’étaient pas plus nombreux !

La minute culturelle : qui sont les douze apôtres ? Il s’agit de Pierre (Simon-Pierre), André, Jacques le Majeur, Jean, Philippe, Barthélemy, Thomas, Matthieu, Jacques le Mineur, Jude, Simon le Zélote, Judas Iscariote (remplacé par Matthias après sa mort).

Ce samedi, François et ses compagnons (espérons qu’il n’y ait pas un Judas parmi eux…) ont été rejoints vers 17h par 200 GJ environ, en provenance des deux manifestations.

Il y a eu également des manifestations en province, notamment à Toulouse, Besançon et pour l’acte national à Lyon, où 2 000 ou 3 000 personnes se sont réunies, et où des incidents ont eu lieu.

La semaine prochaine sera décisive, parce qu’un appel national est lancé à Paris.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter