Chroniques de guerre : Charles le Téméraire

À l’occasion de l’anniversaire de la bataille de Nancy, la webradio indépendante Radio Lorraine Enragée a eu l'excellente idée de diffuser la conférence « Les guerres de Bourgogne vues par un Lorrain » de notre collaborateur Laurent Schang, tenue le 21 novembre 2019, à la Maison du Général Dufour (Genève).
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Jusqu’à ce que le royaume de France annexe la Lorraine, le 5 janvier était la fête nationale des Lorrains. Aujourd’hui encore, une centaine de Lorrains se réunissent, chaque 5 janvier au soir, place de la Croix de Bourgogne pour célébrer l’anniversaire de la bataille de Nancy, survenue le 5 janvier 1477. À cette occasion, la webradio indépendante Radio Lorraine Enragée a eu l’excellente idée de diffuser la conférence « Les guerres de Bourgogne vues par un Lorrain » de notre collaborateur Laurent Schang, tenue le 21 novembre 2019, à la Maison du Général Dufour (Genève).

C’est l’épilogue tragique d’un destin hors norme : celui du duc de Bourgogne Charles le Téméraire, qui rêvait de se tailler un empire entre la mer du Nord et la Méditerranée. Son rêve de restaurer la Lotharingie se brisa contre la volonté commune d’indépendance des Confédérés suisses et du jeune duc de Lorraine René II. Vaincu par les Suisses à Grandson et à Morat (où René II combattit à la tête d’un détachement lorrain) en 1476, le Téméraire expira sous les murs de Nancy au cinquième jour de l’année suivante, acculé à la défaite par une armée lorraine qu’un gros contingent de mercenaires suisses était venu renforcer. Faut-il le regretter ? Charles le Téméraire est aujourd’hui entré dans la légende. Six siècles nous séparent de sa mort, mais sa grande idée, l’idée lotharingienne, est toujours vivace. Sa revanche posthume.

Le 21 novembre 2019, Laurent Schang était invité par la Maison du Général
Dufour (Genève) pour évoquer les guerres de Bourgogne « vues par un Lorrain ».

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter