Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Société

Charlie Hebdo contre la GPA: le changement éditorial, est-ce maintenant ?

Dans son numéro 1164, du 8 octobre 2014, l’hebdomadaire Charlie Hebdo affiche en une un dessin de Charb, son directeur de la publication, avec ce commentaire : «La GPA c’est deux parents et une esclave». Est-ce l’amorce d’un changement éditorial, mieux d’une révolution idéologique ? Du calme. Pour une fois que notre collaborateur David L’Epée est d’accord avec Charb, il fallait bien qu’il l’écrive…

Lire la suite »
Sans Papier

L’immigration, armée de réserve du capital

En 1973, peu de temps avant sa mort, le président Pompidou reconnaissait avoir ouvert les vannes de l’immigration à la demande d’un certain nombre de grands patrons, tel Francis Bouygues, désireux de bénéficier d’une main-d’œuvre docile, bon marché, dépourvue de conscience de classe et de toute tradition de luttes sociales, afin d’exercer une pression à la baisse sur les salaires des travailleurs français, de réduire leurs ardeurs revendicatrices, et subsidiairement de briser l’unité du mouvement ouvrier. Ces grands patrons, soulignait-il, en « veulent toujours plus ».

Lire la suite »

L’école de la perversité

« J ‘ai vu Dieu, elle est noire, communiste et lesbienne », proclame Anne-Marie Faurer dans une feuille anarcho-gauchiste, L’antinorm. L’apologie de l’homosexualité et des perversions prend parfois des formes plus nuancées. Ainsi le Centre lycéen d’information sexuelle (C.L.I.S.) juge l’éducation sexuelle « dangereuse, parce que le risque existe pour les jeunes de se voir imposer les normes d’une sexualité pour ainsi dire officielle ». Le C.L.I.S. organise des contre-cours. Dans l’esprit de Wilhelm Reich qui écrivait : « Il faut transformer la rébellion sexuelle de la jeunesse en une lutte révolutionnaire contre l’ordre établi, c’est-à-dire l’ordre capitaliste et bourgeois. Et si nous voulons supprimer la misère sexuelle, il nous faut alors lutter pour le socialisme. Il faut politiser cette question sexuelle. » Déjà en juin 1968, le comité d’action Nous sommes en marche proclamait : « Il n’y a pas de famille. La famille est irréelle et ne subsiste que par la fascination qu’elle exerce sur les esprits aliénés (…). Il n’y a ni père, ni mère. Tout individu étant complet. À la fois homme et femme. »

Lire la suite »

Du tabou à l’exhibition

Kinsey a révélé qu’il existait des différences de comportement sexuel entre les classes sociales. Historiquement parlant, le libertinage fut le fait d’une élite qui savait goûter son plaisir sans être dominé par lui.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Les dates à retenir

Pas de nouveaux événements
S’abonner à la newsletter