Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Société

Librairie "Les Deux Cités"

Le livre hors la place : le contre-salon du livre des «Deux Cités», à Nancy

La Librairie « Les deux Cités », à Nancy, a ouvert ses portes l’an dernier, tout début octobre. Nous avions alors rencontré ses fondateurs et gérants, Sylvain Durain et Alexis Forget, alors qu’ils faisaient l’objet d’attaques et de manifestations de la gauche et l’extrême gauche locale. Un an plus tard, la librairie « Les deux Cités » est plus que jamais là. Elle organise même un salon du livre parallèle les 11 et 12 septembre, en marge du Livre sur la Place, le traditionnel salon nancéien. Bilan et perspectives.

Lire la suite »
porno ethnique

Racial, interracial, raciste ? Le porno ferait-il de la résistance ?

Dans le dernier numéro d’Éléments, en kiosques tout l’été, notre collaborateur David L’Épée a consacré une longue – et brillante – enquête à la spécificité de l’industrie du X. Seule entre toutes, elle continue de surfer sur les stéréotypes raciaux. Le sexe ignorerait-il les tabous ethniques ? David L’Épée nous répond.

Lire la suite »

Lettonie : Démographie peau de chagrin

La Lettonie se dépeuple. Dans l’Union européenne, la plus forte baisse de la population a été enregistrée en Bulgarie, mais la Lettonie arrive juste après. Les décès y sont plus nombreux que les naissances depuis de nombreuses années.

Lire la suite »
Yannick Jaffré

La féminité ou le féminisme, choisis ton camp camarade ! Yannick Jaffré signe le grand livre de l’été

Avec Paris-Moscou. Aller simple contre le féminisme, paru aux Éditions de la Nouvelle Librairie, Yannick Jaffré signe un reportage trépidant qui mêle littérature, philosophie et politique. Partant du 8 mars, journée internationale de la femme, il balaye tous les sujets : les hommes, les femmes, la virilité, la théorie du genre, l’islam, la civilisation, etc. Le tout écrit dans une langue virevoltante qui ringardise le féminisme et le renvoie à sa ménopause originelle. Jaffré dessine une nouvelle carte du Tendre, mais les jeux de l’amour et du hasard ont cédé la place à une guerre des sexes où les féministes occidentales ont réduit les hommes à un statut de violeurs en série dotés d’une arme de sixième catégorie : leur phallus. En France, ex-pays de la galanterie, plus qu’ailleurs. Parce qu’il en va différemment en Russie où la féminité s’est installée – puissante, animale, civilisée. Pourquoi les femmes se sont-elles réfugiées à l’Est et les féministes à l’Ouest ? C’est la question qu’il dénoue. Nul romantisme slave ici, quand bien même la beauté chez Jaffré s’écrit en cyrillique.

Lire la suite »
Le néo-féminisme

Féminisme 2.0, la nouvelle guerre des sexes

Le néo-féminisme a massivement investi la Toile avec succès (pensons aux hashtags viraux façon #MeToo). Comment cette offensive s’est-elle mise en place ? C’est l’objet de la brochure très renseignée, rédigée par Anne Trewby, présidente des Antigones, dans la collection de l’Ojim à la Nouvelle Librairie : « Le néo-féminisme à l’assaut d’Internet » Une analyse aussi bienvenue qu’exhaustive.

Lire la suite »
Paris bistrot

Vis ma vie en banlieue (3/3) : la « parisianisation »

À l’heure où de nombreux politiciens et autres observateurs de notre société se plaisent à évoquer le « séparatisme », terme plus convenable que ghettoïsation, partition ou encore communautarisme, interrogeons-nous sur le devenir d’un territoire au centre de ces problématiques : la banlieue, ou plutôt les banlieues. Dernier épisode : la « parisianisation »

Lire la suite »
Sarcelle Lochères année 60 carte postale

Vis ma vie en banlieue (2/3) : la tribalisation

À l’heure où de nombreux politiciens et autres observateurs de notre société se plaisent à évoquer le « séparatisme », terme plus convenable que ghettoïsation, partition ou encore communautarisme, interrogeons-nous sur le devenir d’un territoire au centre de ces problématiques : la banlieue, ou plutôt les banlieues. Deuxième épisode : les quartiers de l’immigration.

Lire la suite »

Menstruations partout, liberté nulle part

« Il y a des victoires qui exaltent, d’autres qui abâtardissent », disait Antoine de Saint-Exupéry. Nul doute que celle sur la « précarité menstruelle » fait partie de la deuxième catégorie. Bien sûr, la précarité étudiante, aggravée par la crise sanitaire, est réelle. Pourquoi pas, dans ces conditions, la gratuité des protections hygiéniques ? Jusque-là rien d’anormal. Sauf… sauf que des associations et des syndicats se sont indignés de ce que cette gratuité puisse être réservée aux femmes. Les hommes, eux aussi, ont leurs règles !

Lire la suite »

Vis ma vie en banlieue (1/3) : la gentrification

À l’heure où de nombreux politiciens et autres observateurs de notre société se plaisent à évoquer le « séparatisme », terme plus convenable que ghettoïsation, partition ou encore communautarisme, interrogeons-nous sur le devenir d’un territoire au centre de ces problématiques : la banlieue, ou plutôt les banlieues.

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter