Société

Le temps des gens ordinaires

Frédéric Taddeï reçoit Christophe Guilluy, géographe, sur le thème : «Le temps des gens ordinaires». À la une du New York Times habillés d’un gilet jaune, poursuivis par les journalistes britanniques à l’occasion du Brexit, fêtés comme des héros

Lire la suite »

« J’étais au procès de Renaud Camus, l’ambiance n’était pas vraiment Charlie »

Quatre mois de prison avec sursis requis contre Renaud Camus. Voilà le prix de la liberté d’expression en France ! L’objet du délit ? Un tweet de 280 caractères, génial il est vrai. « Une boîte de préservatifs offerte en Afrique c’est trois noyés en moins en Méditerranée, cent mille euros d’économie pour la Caf, deux cellules de prison libérées et trois centimètres de banquise préservés. » On n’embastille plus Voltaire ? Détrompez-vous.

Lire la suite »

Le coronavirus est-il réactionnaire ?

Covid-19, star transsexuelle ou hermaphrodite (puisqu’on ne sait plus très bien s’il faut dire « le » ou « la » Covid !) de l’année 2020, a fait et fera encore couler beaucoup d’encre. Sur ce sujet hélas plus

Lire la suite »

Le style et la tenue

Postface d’Alain de Benoist à l’ouvrage collectif de l’Institut ILIADE Pour un réveil européen, Nature – Excellence – Beauté, (éditions de la Nouvelle Librairie, lancement officiel à l’occasion du colloque annuel de l’ILIADE, le 19 septembre 2020 à Paris).

Lire la suite »

Vers l’autodéfense? Entretien avec Eric Werner

La Cocarde Étudiante a posé un certain nombre de questions au philosophe et essayiste suisse Eric Werner, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et ayant enseigné la philosophie politique à l’Université de Genève. Rédacteur à L’Antipresse, contributeur régulier de la revue « Élements », il a publié « Légitimité de l’autodéfense : Quand peut-on prendre les armes ? » aux éditions Xenia.

Lire la suite »

Rendez-nous Rahan !

Un espoir jaillit : Rahan, fils des âges farouches, peut-être, est revenu. Le personnage de bande dessinée de Pif Gadget semble réincarné depuis peu en professeur Raoult. Le récit de Rahan se déroule dans une préhistoire de fiction. Le récit de Raoult, lui, se passe dans une fiction de préhistoire.

Lire la suite »

L’actuel antiracisme n’est pas le contraire du racisme, mais un racisme en sens contraire.

Les États-Unis sont depuis leurs origines confrontés à une question raciale qu’ils n’ont jamais su résoudre. Rappelons-nous qu’en 1945, c’est une Amérique ségrégationniste qui a emporté la victoire sur le racisme hitlérien ! Quant à la violence policière, effectivement courante aux États-Unis, elle est sans commune mesure avec ce que l’on peut voir en France. J’ajoute que chez nous, quand il y a brutalités policières, elles s’exercent sans complexe sur les « Gaulois » (yeux crevés, bras arrachés, blessures de guerre), comme on l’a vu à l’époque des gilets jaunes, beaucoup plus que contre les racailles et les migrants.

Lire la suite »

L’ensauvagement ordinaire de la France

Le rythme des faits divers s’accélère chaque jour un peu plus. Et avec lui, la liste des victimes s’allonge : Philippe, Mélanie, Thomas ou encore Marin… Pour le philosophe Éric Werner, auteur de «L’avant-guerre civile», ce n’est pas un hasard : l’insécurité sociale, culturelle et physique est un formidable instrument de contrôle des masses.

Lire la suite »
Démographie

Démographie : chaque enfant né est-il un désastre écologique ?

Surpopulation : le trop-plein, le titre du dossier d’Éléments n° 184 en kiosque actuellement est sans équivoque. Entre ceux qui choisissent d’ignorer la bombe P et les autres qui en tirent la stupéfiante conclusion que les Européens devraient cesser d’avoir des enfants, Éléments a choisi une tierce voie. Fabien Niezgoda qui a dirigé ce dossier polémique s’il en est, s’en explique.

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}