Le magazine des idées

Philosophie

Jean-Jacques Rousseau

Ce n’est pas toujours la faute à Rousseau !

Lectures trop rapides, simplifications partisanes et réductionnisme pavlovien ont souvent fait de Jean-Jacques Rousseau l’archétype du penseur progressiste, chantre inconditionnel du « bon sauvage » condamné à être corrompu par la nocive société. Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), nous en propose une autre vision.

Lire la suite »
Prendre le maquis avec Éric Werner (1/4) L’État est-il notre ami ou notre ennemi ?

Prendre le maquis avec Éric Werner (1/4) – L’État est-il notre ami ou notre ennemi ?

Voici une série d’entretiens exceptionnels avec le philosophe Éric Werner à l’occasion de la sortie de son essai : Prendre le maquis avec Ernst Jünger. La liberté à l’ère de l’État total (La Nouvelle Librairie). À l’heure où la répression d’État s’intensifie (des Gilets jaunes aux contre-manifestants à Crépol, du Covid à l’interdiction de l’hommage à Dominique Venner, de la dissolution de Génération identitaire à celle d’Academia Christiana et de La Citadelle), Éric Werner dépeint la réalité sans fard, celle d’un totalitarisme qui est déjà là. Une analyse claire, dense et implacable de bout en bout.

Lire la suite »
Friedrich Wilhelm Nietzsche

Nietzsche en perspectives

L’oeuvre de Nietzsche est si foisonnante et exigeante que l’on peut aisément s’y perdre si on ne l’aborde pas avec un bon guide. Pierre Le Vigan en est incontestablement un. Il nous conduit avec brio sur les chemins de la pensée du « philosophe au marteau », mettant en perspectives le perspectivisme.

Lire la suite »
Vaincre la sensiblerie pour sauver la civilisation

Vaincre la sensiblerie pour sauver la civilisation

Chaque mercredi, « Éléments », avec François Bousquet, est partenaire de Ligne droite, la matinale de Radio Courtoisie, animée par Corentin Perrigny. Aujourd’hui, ils reçoivent Julien Rochedy, auteur de « Surhommes et sous-hommes, valeur et destin de l’homme », aux éditions Hétairie. Derrière ce titre provocateur, une analyse implacable de la dégénérescence de l’homme, déculturé, abêti, et physiquement empoisonné, et l’ébauche d’une alternative à la catastrophe : la bio-civilisation.

Lire la suite »

Comprendre les philosophes avec Pierre Le Vigan

Urbaniste de formation et de métier, philosophe de passion, Pierre Le Vigan poursuit sa vaste série philosophique en publiant aux éditions La Barque d’or Avez-vous compris les philosophes (5 volumes). Une introduction à l’œuvre de 42 philosophes. Petit tour du monde de la philosophie avec l’auteur.

Lire la suite »

Nietzsche, un philosophe contre les systèmes

Nietzsche est un philosophe souvent cité, pas toujours très bien lu, encore moins bien compris et parfois même interprété à contre-sens. Une pensée aussi fulgurante qu’exigeante que l’on peut parfois hésiter à aborder mais que Pierre Le Vigan nous éclaire avec talent dans une vivifiante séance d’andragogie.

Lire la suite »
Nietzsche et la souffrance : au-delà du dolorisme et de l’hédonisme

Nietzsche et la souffrance : au-delà du dolorisme et de l’hédonisme

Nous vivons une époque où se mêlent la rengaine de la compassion, avec ses cellules de soutien psychologique, et la rengaine du « développement personnel », proposant la sérénité pour tous à petit prix. Autrement dit, souffrir est à la mode ; ne pas souffrir aussi (moyennant un travail de réflexion du soi). Nous voilà donc au cœur des problématiques de la souffrance. Comme souvent, le fils d’un pasteur allemand a exploré avant nous ces questions. Et pas en intellectuel, mais en homme pour qui ne font qu’un ce que l’on vit et ce que l’on pense. Un nouveau rendez-vous de Pierre Le Vigan avec Friedrich Nietzsche. Au menu cette fois-ci : la souffrance.

Lire la suite »
Friedrich Wilhelm Nietzsche

Les émeutes à la lumière de Nietzsche : le nihilisme des « hors-sol »

Dans la Généalogie de la morale (1887), Nietzsche évoque une forme de nihilisme caractérisé par « une aversion de la vie, une révolte contre les conditions fondamentales de la vie ». C’est une volonté de néant. « Mais cela est et demeure une volonté ! » indique-t-il. « L’homme aime mieux vouloir le néant que ne pas vouloir… » (Généalogie…, III, 28). Voilà qui éclaire les émeutes nihilistes que nous avons connues en France (juin 2023). Nous le savons : le phénomène n’a cessé de s’amplifier depuis son apparition, vers la fin des années 1970. Moment d’accélération de l’immigration, en parallèle à notre désindustrialisation. C’est tout sauf un hasard. Immigration devenue familiale et chômage de masse produisent des vies que déserte le sens.

Lire la suite »
Friedrich Nietzsche, l'avenir des Européens

Nietzsche : faire face à la destruction du sens

Ce qui menace l’homme, c’est l’idée qu’il pourrait vivre sans donner un sens à sa vie. Nietzsche nous explique comment différentes voies aboutissent à la destruction du sens. Mais d’autres voies existent. Nietzsche nous fait signe vers elles et nous invite à les emprunter. Il faut pour cela se mettre en chemin et éclaircir les notions de valeur et de vérité.

Lire la suite »
Nietzsche affirme la vie

Nietzsche affirme la vie

Nietzsche, c’est un perspectivisme, c’est-à-dire une pensée qui nous dit que tout est question de point de vue. Mais c’est aussi un vitalisme, c’est-à-dire une pensée qui nous dit que la vie, autrement dit le mouvement, la métamorphose, la mort et la renaissance, c’est la plus haute valeur, c’est ce qui doit guider notre façon de voir le monde. Qu’est-ce qui entrave la vie ? Voilà la question que se pose Nietzsche. Et comme tout médecin, il essaie d’abord de comprendre, il commence par observer, et non par relire son guide pratique ou ses écritures saintes.

Lire la suite »
Nietzsche débusque les nihilismes, même chez les écologistes

Nietzsche débusque les nihilismes, même chez les écologistes

Si le nihilisme selon Nietzsche, c’est nier l’importance des valeurs les plus hautes – les valeurs aristocratiques –, c’est aussi nier la valeur de « ce qui est ». Or, ce qui est, c’est la terre, c’est la nature. De là une présentation par certains d’un Nietzsche penseur de l’écologie, voire pionnier de l’écologie. C’est en fait, comme toujours, plus complexe que cela. C’est en même temps infiniment plus clair que toute réduction de Nietzsche à des mots d’ordre simplistes.

Lire la suite »
Wagner, Nietzsche et le mythe surhumaniste (Giorgio Locchi)

Wagner, Nietzsche et le mythe surhumaniste

Les noms de Nietzsche et de Wagner sont bien connus, mais ils ne sont généralement associés que pour parler de leur querelle et, surtout, des textes violemment polémiques écrits par Nietzsche envers son ancien mentor et ami.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque – N°206 février-mars

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments