Le magazine des idées

Idées / Débats

Dominique Venner : jamais aussi fort que mort ?

Dominique Venner : jamais aussi fort que mort ?

En parcourant la bibliothèque d’un ami, je suis tombée par hasard sur « Les armes de la Résistance » de Dominique Venner. Dix ans après son suicide par arme à feu au sein de la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’ironie du titre m’apparut alors mordante. Si à l’époque, une partie de l’opinion catholique avait été choquée, qu’en est-il aujourd’hui ? Son acte a-t-il eu l’impact attendu ? Mort, portons-nous plus haut nos idéaux que vivant ?

Lire la suite »
Friedrich Nietzsche, l'avenir des Européens

Nietzsche : faire face à la destruction du sens

Ce qui menace l’homme, c’est l’idée qu’il pourrait vivre sans donner un sens à sa vie. Nietzsche nous explique comment différentes voies aboutissent à la destruction du sens. Mais d’autres voies existent. Nietzsche nous fait signe vers elles et nous invite à les emprunter. Il faut pour cela se mettre en chemin et éclaircir les notions de valeur et de vérité.

Lire la suite »
Unabomber est mort : de la société industrielle à la société carcérale

Unabomber est mort : de la société industrielle à la société carcérale

Il s’appelle Theodore J. Kaczynski, alias « Unabomber ». C’était le prisonnier le plus célèbre des États-Unis. Il vient de mourir en prison, à l’âge de 81 ans. De 1978 à 1996, il a joué au chat et à la souris avec le FBI et la CIA qui mirent sa tête à prix pour un million de dollars. À son tableau de chasse, trois morts, vingt-neuf blessés et un manifeste : La Société industrielle et son avenir. En 2009, Slobodan Despot, alors directeur des éditions Xenia, expliquait à Éléments (n° 132, juillet 2009) pourquoi il avait choisi d’éditer « Unabomber ».

Lire la suite »
Mort de Jean Haudry : Les études indo-européennes sont en deuil

Mort de Jean Haudry : Les études indo-européennes sont en deuil

Normalien, agrégé de grammaire, docteur ès lettres, ancien directeur d’études de l’École pratique des hautes études, professeur émérite de l’Université Lyon III, Jean Haudry est décédé ce matin à 7 heures, à l’âge de 88 ans. Lecteur et contributeur de Nouvelle École, d’Éléments, et Krisis, Jean Haudry était sans aucun doute un de nos collaborateurs les plus fidèles et les plus anciens. L’hommage d’Alain de Benoist.

Lire la suite »
Illustration de Dominique Venner

Ne nous laissons pas démobiliser : Dominique Venner est plus que jamais notre mythe mobilisateur

Gérald Darmanin est parvenu à faire interdire la journée-hommage à Dominique Venner qui devait se tenir aujourd’hui, salle Wagram, à Paris, dix ans jour pour jour après sa mort. Il n’y aucune base légale à cette interdiction, qui a été notifiée à l’Institut Iliade samedi à 15 h 30, dans des conditions ubuesques et scandaleuses. Difficile de déposer un référé liberté dans ces conditions. Cela a été fait néanmoins. À cette heure, le tribunal administratif n’a pas encore statué. C’est là un régime d’exception, hors du droit, hors de la Constitution. L’autoritarisme, le caporalisme, le césarisme des nains est en marche : ils ont pour nom Emmanuel Macron, Gérald Darmanin et le préfet de police, qui n’est plus désormais qu’un commissaire politique aux ordres d’un État d’exception qui sursoit les libertés fondamentales. François Bousquet, qui devait ouvrir cette journée par une intervention sur « Dominique Venner, notre mythe mobilisateur », n’a pas pu la prononcer, ni lui ni les autres intervenants. Nous la publions donc.

Lire la suite »
Journée Dominique Venner au Pavillon Wagram

Journée Dominique Venner au Pavillon Wagram

Tous les dix ans, dit Machiavel, un peuple a besoin de retremper son âme par un acte régénérateur. Pour beaucoup d’entre nous, cet acte fut la mort de Dominique Venner le 21 mai 2013. Retrouvons-nous nombreux le dimanche 21 mai 2023, à 15 heures, au Pavillon Wagram, à Paris, pour en conforter la nécessité.

Lire la suite »
Nietzsche affirme la vie

Nietzsche affirme la vie

Nietzsche, c’est un perspectivisme, c’est-à-dire une pensée qui nous dit que tout est question de point de vue. Mais c’est aussi un vitalisme, c’est-à-dire une pensée qui nous dit que la vie, autrement dit le mouvement, la métamorphose, la mort et la renaissance, c’est la plus haute valeur, c’est ce qui doit guider notre façon de voir le monde. Qu’est-ce qui entrave la vie ? Voilà la question que se pose Nietzsche. Et comme tout médecin, il essaie d’abord de comprendre, il commence par observer, et non par relire son guide pratique ou ses écritures saintes.

Lire la suite »
Joseph de Maistre : le droit des nations contre les droits de l’homme

Joseph de Maistre : le droit des nations contre les droits de l’homme

« Il n’y a point d’homme dans le monde. J’ai vu, dans ma vie, des Français, des Italiens, des Russes, etc. ; je sais même, grâce à Montesquieu, qu’on peut être Persan : mais quant à l’homme, je déclare ne l’avoir rencontré de ma vie, s’il existe, c’est bien à mon insu. » Par cette simple phrase, Joseph de Maistre témoigne de son opposition aux idéaux révolutionnaires et universalistes de 1789. Marc Froidefont, agrégé de philosophie et docteur en poétique et littérature, publie un ouvrage remarquable, « Joseph de Maistre. La nation contre les droits de l’homme », sous le sceau de l’Institut Iliade, aux éditions de la Nouvelle Librairie, incitant à redécouvrir le penseur – et surtout le lire.

Lire la suite »
Dominique Venner : La flamme se maintient

21 mai 2023, journée-hommage à Dominique Venner

2013-2023. Dix ans déjà que Dominique Venner s’est donné la mort : geste fondateur, geste d’éveilleur, geste d’éclaireur. À travers son sacrifice, il a voulu briser cette « dormition de l’Europe », selon ses mots. Et en appeler à un sursaut spirituel, culturel, poétique, politique de l’Europe. Que nous dit son geste ? Que tout n’est pas fini, que tout peut recommencer. Nul déclin n’est irréversible, toute décadence est provisoire. C’est le serment qui nous lie à Dominique Venner. Retrouvons-nous le dimanche 21 mai, à 15 heures, au Pavillon Wagram, à Paris, pour en renouveler le pacte.

Lire la suite »
L’Europe décadente ? De l’urgence de relire Julien Freund

L’Europe décadente ? De l’urgence de relire Julien Freund

L’éminent Julien Freund est de retour en librairie avec la réédition de La Décadence (Éditions du Cerf). Une décision éditoriale salutaire, non seulement parce que la première édition (1984) devenait introuvable, mais aussi, et même surtout, parce que l’ouvrage n’a en rien perdu de son intérêt. Quarante ans plus tard, en ces temps contrariés et contrariants, la réflexion sur la décadence demeure légitime et même nécessaire. Déjà, en 1980, Julien Freund publiait aux PUF un opuscule d’une grande lucidité intellectuelle : La Fin de la Renaissance. L’Europe est-elle décadente ? Florilèges d’une réflexion toujours actuelle.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque – N°207 avril-mai

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments