Le magazine des idées

Idées / Débats

Entretien avec RAGE sur Curtis Yarvin, le P-DG monarque

Entretien avec RAGE sur Curtis Yarvin, le P-DG monarque

Difficile de présenter Curtis Yarvin, figure centrale de la néo-réaction états-unienne, dite les Lumières sombres, et abrégée NRx. Nous avons pour cela interrogé NIMH. Cofondateur en 2019 du média en ligne RAGE, NIMH se veut progressiste, mais définit le progrès comme la réduction de l’entropie. Autrement dit, seul ce qui conduit à plus d’ordre peut mériter le terme de progrès. Une culture est alors un « masque d’ordre » défiant le chaos. Influencé par des auteurs comme Peter Thiel, Curtis Yarvin et Nick Land, dont il propose des traductions en français avec ses camarades du collectif RAGE, il s’inscrit dans ce courant d’auteurs, résolument antidémocratiques, anti-égalitaristes et anti-progressistes nés dans la galaxie de l’alt-right, du trumpisme et du paléo-conservatisme, et qu’on nomme donc « NRx » (pour néo-réactionnaires) et « /acc » (pour accélérationnistes). À chacun de se faire son avis.

Lire la suite »
Une réponse à l’ostracisme et à la caricature

Une réponse à l’ostracisme et à la caricature

Le site de réinformation breton Breizh Info reçoit le rédacteur en chef d’Éléments pour évoquer son dernier ouvrage, « Alain de Benoist à l’endroit », dans lequel il retrace et commente l’itinéraire intellectuel du chef de file de la « Nouvelle Droite » dont l’œuvre aussi foisonnante que polymorphe reste encore aujourd’hui confrontée à une omerta imbécile et injuste. Un ouvrage qui ne s’adresse pas uniquement aux connaisseurs ou admirateurs du travail d’Alain de Benoist mais à toute personne s’intéressant un tant soit peu aux sciences politiques et au combat des idées de ces 60 dernières années.

Lire la suite »
argonath

La « biocivilisation » is beautiful : Julien Rochedy entre Elon Musk et Unabomber

Les écologistes finiraient presque par rendre l’écologie insupportable. Sectaires, sinistres, souffreteux, ils se partagent entre hommes sojas, hippies cradingues et matriarches castratrices. Dépressive et punitive, leur écologie est une insulte faite à la nature. Or, il y a une autre écologie. Pour s’en convaincre, rien de tel que le nouveau livre de Julien Rochedy, au titre trompeur, « Surhommes et sous-hommes », où l’auteur pose les jalons d’une écologie non pas seulement positive, mais attractive, dynamique, héroïque, célébrant tout autant le « Small is beautiful » que le « Big is beautiful ». Son nom ? La « biocivilisation ». Présentation ! En attendant de retrouver Julien Rochedy dans le prochain numéro d’« Éléments ».

Lire la suite »
Marotta

Alain de Benoist, penseur et ami rebelle

Les hommages à l’occasion des 80 ans d’Alain de Benoist se poursuivent, la plupart recueillis dans le volumineux recueil « Un chemin de pensée », mais pas tous. C’est le cas de celui rédigé par Francesco Marotta, le président et animateur du GRECE italien, le Groupement transalpin de recherche et d’études pour la civilisation européenne.

Lire la suite »
Prendre le maquis avec Éric Werner (1/4) L’État est-il notre ami ou notre ennemi ?

Prendre le maquis avec Éric Werner (1/4) – L’État est-il notre ami ou notre ennemi ?

Voici une série d’entretiens exceptionnels avec le philosophe Éric Werner à l’occasion de la sortie de son essai : Prendre le maquis avec Ernst Jünger. La liberté à l’ère de l’État total (La Nouvelle Librairie). À l’heure où la répression d’État s’intensifie (des Gilets jaunes aux contre-manifestants à Crépol, du Covid à l’interdiction de l’hommage à Dominique Venner, de la dissolution de Génération identitaire à celle d’Academia Christiana et de La Citadelle), Éric Werner dépeint la réalité sans fard, celle d’un totalitarisme qui est déjà là. Une analyse claire, dense et implacable de bout en bout.

Lire la suite »
Friedrich Wilhelm Nietzsche

Nietzsche en perspectives

L’oeuvre de Nietzsche est si foisonnante et exigeante que l’on peut aisément s’y perdre si on ne l’aborde pas avec un bon guide. Pierre Le Vigan en est incontestablement un. Il nous conduit avec brio sur les chemins de la pensée du « philosophe au marteau », mettant en perspectives le perspectivisme.

Lire la suite »
Alain de Benoist et Olivier François lors d'une émission "les idées à l'endroit" sur TV Libertés

« On continue ! » : Alain de Benoist vu par Olivier François

Manquait un hommage dans les « Textes offerts à Alain de Benoist à l’occasion de 80e anniversaire » réunis par Guillaume Travers : celui d’Olivier François. Le voici, publié sur le site, l’hommage à un hommage, par celui qui signe l’éditorial culturel dans chaque livraison d’« Éléments ». Lui qui est un des piliers de cette « confrérie secrète, polycentrique, labyrinthique » que sont les amis d’Alain de Benoist.

Lire la suite »
Henri Thyssens, dans les pas de Céline et de Robert Denoël

Henri Thyssens, dans les pas de Céline et de Robert Denoël

C’est sans tralalas qu’Henri Thyssens nous a quittés le 28 octobre 2023, à 75 ans. Reconnu par ses pairs céliniens comme le spécialiste incontesté de l’éditeur belge Robert Denoël, pillé à droite comme à gauche par les célinistes autorisés qui, bien souvent, taisaient son nom, Henri est parti en toute discrétion, en catimini pour ainsi dire. Son héritage ? Un site internet d’une érudition hors du commun : « Robert Denoël, éditeur », incontournable pour qui s’intéresse à celui qui, en 1932, publia « Voyage au bout de la nuit » premier roman d’un médecin de dispensaire passé à la postérité sous le nom de Céline. Émeric Cian-Grangé témoigne.

Lire la suite »
Maurice Barrès, un professeur d'énergie pour dépasser le nihilisme

Maurice Barrès, un professeur d’énergie pour dépasser le nihilisme

Dépoussiérer la statue largement délaissée de Maurice Barrès en montrant ce que son œuvre a de moderne et de révolutionnaire, voilà la tâche à laquelle Jeremy Baneton s’attelle dans un petit ouvrage dense et stimulant, Maurice Barrès, Le prince de la jeunesse, paru aux éditions de la Nouvelle Librairie, dans la collection « Longue mémoire » de l’Institut Iliade.

Lire la suite »
Dante et Béatrice est un tableau de 1883 réalisé par le peintre Henry Holiday

Réenchanter le monde : l’Europe et la beauté selon Étienne Barilier

Voici un livre important, pour nous, Européens : Réenchanter le monde. L’Europe et la beauté, publié par les Presses universitaires de France. Une méditation sur la singularité européenne, singularité tant esthétique que philosophique, qui, depuis Platon, innerve notre continent. Étienne Barilier, son auteur, y montre comment l’Europe a inventé l’idée du Beau, en l’articulant à l’idée du Bien et du Vrai, une triade au cœur même de notre identité. Un livre roboratif, nonobstant quelques naïvetés politiques. Théo Delestrade (promotion Jean Raspail de l’Institut Iliade) nous le présente.

Lire la suite »
Recréer un nationalisme français : le souverainisme à la Cart

Recréer un nationalisme français : le souverainisme à la Cart

Dans un texte court, vif et polémique, à mi-chemin entre l’essai et le pamphlet, Rodolphe Cart dénonce l’absence de préoccupations économiques et sociales chez les « identitaires » et présente sa vision d’un souverainisme populiste n’excluant pas la question de l’homogénéité ethnoculturelle mais sans l’essentialiser. Si l’on peut regretter que l’auteur semble confondre l’intégralité des « identitaires » avec la frange « racialiste » de cette mouvance, on n’en lira pas moins avec le plus grand intérêt cet opus vivifiant qui dépoussière incontestablement le concept de « souverainisme » souvent caricaturé, y compris par certains de ses porte-paroles auto-proclamés.

Lire la suite »
Mathieu Bock-Côté contre le totalitarisme à visage humain

Mathieu Bock-Côté contre le totalitarisme à visage humain

Il faut lire le dernier livre de Mathieu Bock-Côté, « Le Totalitarisme sans le Goulag » (Presses de la Cité), pour comprendre comment le nouveau régime répressif s’est déployé. Globalitaire, diversitaire, totalitaire, il ne peut fonctionner sans désigner l’Ennemi : l’extrême droite, catégorie aussi indéfinissable qu’universalisable. C’est son arme de dissuasion massive. Au nom de ce péril imaginaire, il suspend les libertés. Nul besoin de Goulag pour cela. Il suffit d’anesthésier et d’intimider les populations.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque – N°207 avril-mai

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments