Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Idées / Débats

En son pays, en sa race, avec Rémi Soulié

Pour Heidegger, l’homme n’est homme que pour autant qu’il habite. Or, comment habiter autrement qu’en poète ? Le Racination de Rémi Soulié ne dit pas autre chose dans les termes mêmes du génie poétique occitan. Par naissance, par destination et prédestination, il appartient à cette terre ocre du Rouergue, à la splendeur minérale de ces paysages et au patois rocailleux qui y a vu le jour. Le minéral et le séminal, Racination, qui sort dans une nouvelle édition à la Nouvelle Librairie, raconte tout cela.

Lire la suite »

La familia grande de la gauche caviar (9/9)

« Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion », professait Voltaire, un connaisseur. Il y a malgré tout cinquante nuances de libéralisme. À gauche, on veut faire le Bien. À droite, on s’en fout. Cela fait quelques différences. Et il y en a bien d’autres.

Lire la suite »
Julien Dray le baron noir

Julien Dray : « Touche pas au grisbi », mon pote! (8/9)

Du trotskisme au socialisme, de SOS Racisme à l’universalisme, peu d’hommes politiques auront autant contribué à façonner notre époque que Julien Dray. Ça ne l’empêche pas de pleurnicher sur les plateaux TV qu’il ne reconnaît plus « sa » gauche. Le « Baron noir » est en deuil.

Lire la suite »
Orphée

Orphée, le grand initié

Poète et philosophe, Rémi Soulié poursuit son exploration des grandes figures de la mythologie grecque. Après ses Métamorphoses d’Hermès, c’est Orphée qu’il convoque au royaume des poètes dans un essai Les âges d’Orphée. La lyre et la voix (La Nouvelle Librairie/Institut Iliade) qui se lit comme une descente aux enfers, suivie d’une remontée.

Lire la suite »
Jack Marchal sur la plateau de TVL

Notre adieu à Jack Marchal. Ni trusts, ni soviets, ni mauviettes !

Les droites radicales ! Rien qu’à l’énoncé du nom, les bien-pensants s’aspergent d’eau bénite. Pas Jack Marchal, le plus réac’n’roll des militants. Né en 1946, il aura été musicien, dessinateur, graphiste – et un écrivain au tempérament exceptionnel, quand il le voulait. C’est à lui qu’on doit le style si caractéristique du mouvement Ordre nouveau, ancêtre du Front national, en particulier les rats noirs, emblème des droites radicales. Un style qui empruntait à l’univers des fanzines, de l’avant-garde et de la culture populaire. En sont sortis une écriture calligraphique et des codes esthétiques totalement nouveaux et immédiatement identifiables. Avec lui, l’ordre était vraiment nouveau. Renouveau même. Son corps l’a lâché, mais ses dessins, ses affiches, ses trop rares entretiens ne vieilliront pas. Il est décédé le 1er septembre, à la rentrée des artistes. En guise d’hommage, nous republions ici un entretien qu’il avait donné à « Éléments » dans le cadre d’un dossier consacré aux droites radicales.

Lire la suite »
Laurent Fabius le dandy

Laurent Fabius, le dandy contrarié (7/9)

Il rêvait d’être le Giscard du Parti socialiste, il n’aura été que le Alain Juppé de la rue de Solférino. L’affaire du sang contaminé a anéanti son plan de carrière. Ce qui ne l’empêche pas de faire le beau à la tête du Conseil constitutionnel.

Lire la suite »
Badinter

Les Badinter, la gauche anti-bling bling (6/9)

Robert et Élisabeth cultivent la discrétion. Avec eux, s’éteignent les derniers feux de la gauche des Lumières. Leur seul problème, c’est qu’ils n’ont jamais vu le peuple. Ils en parlent comme s’ils étaient des fermiers généraux, mais nous ne sommes plus au XVIIIe siècle.

Lire la suite »
Sandrine Rousseau

Ce que la crise écologique doit aux femmes: réfutation de Sandrine Rousseau

Sandrine Rousseau publie une brochure introduisant le concept d’« androcène ». Pour elle, les hommes sont les principaux responsables de la crise écologique. Exploitation de la nature, capitalisme, colonialisme, guerres, etc., sont des produits de la domination masculine. Guillaume Travers, auteur de nombreux articles consacrés à l’écologie dans Éléments, est aussi le traducteur d’un livre de Werner Sombart, « Amour, luxe et capitalisme », qui ouvre des perspectives radicalement différentes. Si la crise écologique a une origine sexuée, celle-ci est bien davantage à rechercher… chez les femmes.

Lire la suite »
L’Ether

L’Éther de Rémi Soulié : une quête alchimique

« Émerveille-toi et tu comprendras », dit l’évêque Hésychios de Jérusalem (Ve siècle). Le sens de l’exploration du labyrinthe poétique que pratique Rémi Soulié dans L’Éther, tel un Sylvain Tesson des lettres alchimiques, pour retrouver le chemin du Beau, se trouve sans doute là.

Lire la suite »
Benoist-Douguine

Qui est Alexandre Douguine? Anatomie d’une pensée radicale et complexe

L’assassinat de Daria Douguine a conduit de nombreux commentateurs à proférer quantité de contre-vérités sur son père, le philosophe et géopolitogue Alexandre Douguine. Les uns, qui ont la rime facile (Poutine, Douguine, Raspoutine), le confondent avec le confident et guérisseur de l’épouse de Nicolas II. Les autres l’imaginent en héritier de Gengis Khan et de sa Horde d’or. Sans parler de ceux qui le traînent dans la boue. Prenons de la hauteur, ce à quoi nous invite la mort de Daria. La hauteur, c’est du reste ce qui qualifie le mieux Alexandre Douguine. Sa pensée est riche, complexe, radicale, savamment structurée, la voici en exclusivité pour nos lecteurs (source : Éléments numéro 192, octobre-novembre 2021).

Lire la suite »
Actuellement en kiosque

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Les dates à retenir

Pas de nouveaux événements
S’abonner à la newsletter