Le magazine des idées

Idées / Débats

Hommage (pas tout à fait) national : quand Robert Badinter trouvait que la proportion de délinquants était plus forte chez les immigrés

Hommage (pas tout à fait) national : quand Robert Badinter trouvait que la proportion de délinquants était plus forte chez les immigrés

La famille de l’ex-garde des Sceaux a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas la présence d’élus du RN et de LFI lors de l’hommage national place Vendôme. Dont acte pour le RN, qui ne sera pas présent. Curieuse décision. Robert Badinter l’aurait-il approuvée ? On ne le sait guère, mais il n’était pas si éloigné des idées du Front national de Jean-Marie Le Pen en 1980, quand il écrivait au président de l’association Légitime défense que « la proportion de délinquants est plus forte chez les immigrés, notamment d’origine nord-africaine ou africaine ». Sur la base de ces déclarations, Robert Badinter pourrait-il assister à l’hommage national qui lui est rendu ?

Lire la suite »
Le recours aux forêts

Prendre le maquis avec Éric Werner (4/4) Le recours aux forêts

Quatrième et dernière patrie de notre entretien exceptionnel avec le philosophe Éric Werner, qui nous conduit au cœur de notre sujet : pourquoi « prendre le maquis », pour reprendre le titre de son essai paru à la Nouvelle Librairie, et pourquoi le prendre avec Ernst Jünger ? D’abord parce que le grand auteur allemand a consacré au sujet un indispensable « Traité du rebelle ou le recours aux forêts ». Le rebelle, c’est pour Jünger le « Waldgänger », soit « celui qui marche en forêt ». Il y a en lui du maquisard, nous dit Éric Werner. Si un tel homme prend le maquis, c’est qu’il a face à lui un État total tout-puissant. Impossible de le défier frontalement. En revanche, on peut lui livrer une guerre défensive. De ce point de vue, le recours aux forêts relève du calcul stratégique. C’est une manière de renouer avec le politique, quand, précisément, le politique a déserté la cité. La forêt n’est pas une fin en soi, ni non plus seulement une retraite ; elle ouvre un nouveau front, celui des libertés, qu’il s’agit de sauvegarder… avant de les réintroduire dans la cité.

Lire la suite »
Enquête sur la fête celtique d’Imbolc et sur la ritualisation des Champs-Élysées

Enquête sur la fête celtique d’Imbolc et sur la ritualisation des Champs-Élysées

Voici une étude pour le moins originale. Thomas Dussolier, stagiaire de la promotion Saint-Exupéry de l’Institut Iliade, a exhumé les traces d’une fête celtique quelque peu oubliée en France, mais pas en Irlande, qui a décidé, en 2022, de créer un nouveau jour férié « en l’honneur de Imbolc/sainte Brigitte ». Ainsi l’Irlande fête-t-elle chaque 1er février, d’un bloc et tout ensemble, Imbolc et Brigitte, sainte protectrice de l’île. Tout indique qu’une telle fête pourrait être introduite en France, singulièrement à Paris, dans l’axe solaire des Champs-Élysées. Pourquoi ? Lisez l’enquête d’archéoastronomie de Thomas Dussolier ? D’aucuns diront que l’auteur avance des hypothèses, mais elles sont stimulantes et fertiles, comme Imbolc/Brigitte.

Lire la suite »
Prendre le maquis avec Éric Werner (3/4) L’autodéfense, pour quoi faire ?

Prendre le maquis avec Éric Werner (3/4) L’autodéfense, pour quoi faire ?

La matière du dernier essai d’Éric Werner, « Prendre le maquis avec Ernst Jünger » (La Nouvelle Librairie), est très riche. Troisième volet de notre quête/enquête avec l’auteur : la question de la légitimé de l’autodéfense… Plus l’insécurité se répand, moins le pouvoir y répond. À défaut de l’organiser (ni non plus de la corriger), il l’instrumentalise pour élargir sans fin le contrôle social. Bref, il laisse faire. Ce faisant, c’est la nature même du contrat social tacite nous liant à lui qui est rompue : soumission contre protection. Dès lors, il ne nous reste plus qu’à se défendre. C’est là un droit naturel, qui n’a pas à faire l’objet d’une loi, pour l’autoriser ou l’interdire. Or, l’État n’en a que faire. En guerre contre nous, il châtie plus sévèrement ceux qui se défendent que ceux qui attaquent. Que faire alors ? C’est l’enjeu de la réflexion d’Éric Werner, qui nous rappelle qu’il y a trois manières de penser l’autodéfense : non pas seulement « pendant » l’attaque ni même « après », mais « avant »… La suite de notre entretien exceptionnel avec l’auteur de « Prendre le maquis avec Ernst Jünger ».

Lire la suite »
Qui est Andreas Malm ? De l’« éco-terrorisme » de gauche au « sabotage » de droite

Qui est Andreas Malm ? Pourquoi l’« éco-terrorisme » de gauche est-il toléré, et pas le « sabotage » de droite ?

L’ombre de l’intellectuel suédois, Andreas Malm, né en 1977, plane sur le sulfureux mouvement des Soulèvements de la Terre. Affrontements des forces de l’ordre à Sainte-Soline, dégradations sur le chantier de l’autoroute A69 ou simplement dégonflement de pneus de SUV : quand le temps presse, Andreas Malm revendique une certaine violence légitime. Mais qui est l’éminence grise derrière les Soulèvement de la Terre et ses méthodes. Éléments de réponse avec Paul Derey, auditeur de la deuxième promotion de l’école de journalisme d’« Éléments », qui appelle à réfléchir aux procédés qui ont fait le succès des Soulèvements de la Terre et auxquels le Conseil d’État n’a rien trouvé à redire.

Lire la suite »

Alain de Benoist, un Marx actuel ?

La publication du dernier ouvrage de François Bousquet, Alain de Benoist à l’endroit, donne l’occasion à Pierre Le Vigan, urbaniste, philosophe et collaborateur de la revue Éléments, de se replonger dans l’œuvre et le parcours intellectuel du penseur tutélaire de la Nouvelle Droite pour nous en offrir une lecture aussi complète que profonde et érudite.

Lire la suite »
Pierre Boutang, une poétique de l’âge héroïque

Pierre Boutang, une poétique de l’âge héroïque

L’œuvre foisonnante de Pierre Boutang (1916-1998) ne se laisse pas appréhender commodément. Elle requiert un effort, il faut y entrer pas à pas, en faisant le pari que les obscurités de sa langue se lèveront, non pas d’elles-mêmes, mais d’un patient travail d’interprétation qui sera largement récompensé. Sous l’écorce (obscure) affleure le fruit (lumineux). Boutang concevait son œuvre, pas seulement journalistique, comme une lutte – et un dépassement – contre les « entrepreneurs en nihilisme », les Sartre et compagnie. La poésie en était une des modalités. C’est ce que nous montre Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas).

Lire la suite »
Prendre le maquis avec Éric Werner (2/4) Vivons-nous en dictature ?

Prendre le maquis avec Éric Werner (2/4) – Vivons-nous en dictature ?

Suite de notre entretien exceptionnel avec le philosophe Éric Werner à l’occasion de la sortie de son essai : « Prendre le maquis avec Ernst Jünger » (La Nouvelle Librairie). Deuxième volet : quelle est la nature du régime sous la férule duquel nous vivons – ou survivons ? Le sous-titre de l’essai d’Éric Werner fournit une piste : « La liberté à l’ère de l’État total ». État total donc ! En quoi consiste ce Léviathan d’un genre nouveau ? En ce que c’est un totalitarisme autrement sophistiqué, autrement global, autrement envahissant que les totalitarismes du XXe siècle, qui semblent bien rudimentaires au regard des nouvelles technologies de contrôle et de surveillance. Anatomie du monstre avec Éric Werner.

Lire la suite »
L’Esprit Saint aux sources du rationalisme cartésien ?

L’Esprit Saint aux sources du rationalisme cartésien ?

La rationalité ne doit pas se réduire à la sécheresse d’un esprit uniquement encombré de calculs mathématiques. Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade, promotion Léonidas, veut réhabiliter l’imagination et une certaine part d’inspiration irrationnelle nourrissant la science et l’innovation technique. Science sans poésie n’est que ruine de l’âme ?

Lire la suite »
L'empire du bien ou l'empire du moindre mal ?

L’empire du bien ou l’empire du moindre mal ?

Travaillant au cœur de la matrice, dans ce « milieu culturel » terre bénie du wokisme « diversitaire », Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), nous décrypte les us et coutumes des adeptes de cette nouvelle religion qui n’est « tolérante » qu’envers ceux qui la vénèrent avec suffisamment de dévotion.

Lire la suite »
sous-marin le redoutable à Cherbourg

Pierre-Romain Thionnet : « Souveraineté versus identité : une opposition factice. L’apport théorique du général Poirier »

Voici un article essentiel, aux évidentes vertus clarificatrices, sur la nature de la souveraineté et de l’identité, et sur leur indispensable complémentarité. Plutôt que de les opposer, Pierre-Romain Thionnet, directeur national du Rassemblement national de la jeunesse (RNJ), conseiller régional Île-de-France, ex-secrétaire général de la Cocarde étudiante, les réunit dans une dynamique commune. Pas de souveraineté sans identité, pas d’identité sans souveraineté. Une mise au point loin des polémiques.

Lire la suite »
Gustave Thibon

François Bousquet répond à l’ostracisme et à la caricature contre la Nouvelle Droite

Le site de réinformation breton Breizh Info reçoit le rédacteur en chef d’Éléments pour évoquer son dernier ouvrage, Alain de Benoist à l’endroit, dans lequel il retrace et commente l’itinéraire intellectuel du chef de file de la « Nouvelle Droite » dont l’œuvre aussi foisonnante que polymorphe reste encore aujourd’hui confrontée à une omerta imbécile et injuste. Un ouvrage qui ne s’adresse pas uniquement aux connaisseurs ou admirateurs du travail d’Alain de Benoist mais à toute personne s’intéressant un tant soit peu aux sciences politiques et au combat des idées de ces 60 dernières années.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque – N°207 avril-mai

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments