Le magazine des idées

Hommage

Hommage à Alfred Eibel (1932-2024) : mort d’un cavalier viennois

Hommage à Alfred Eibel (1932-2024) : mort d’un cavalier viennois

Autrichien de naissance, européen de culture, tour à tour et simultanément éditeur, critique littéraire éclairé, cinéphile et amateur de polar, Alfred Eibel a été pour beaucoup d’entre nous un guide discret et amical. Olivier François, qui l’a connu et aimé, en dresse un magnifique portrait.

Lire la suite »
Hommage (pas tout à fait) national : quand Robert Badinter trouvait que la proportion de délinquants était plus forte chez les immigrés

Hommage (pas tout à fait) national : quand Robert Badinter trouvait que la proportion de délinquants était plus forte chez les immigrés

La famille de l’ex-garde des Sceaux a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas la présence d’élus du RN et de LFI lors de l’hommage national place Vendôme. Dont acte pour le RN, qui ne sera pas présent. Curieuse décision. Robert Badinter l’aurait-il approuvée ? On ne le sait guère, mais il n’était pas si éloigné des idées du Front national de Jean-Marie Le Pen en 1980, quand il écrivait au président de l’association Légitime défense que « la proportion de délinquants est plus forte chez les immigrés, notamment d’origine nord-africaine ou africaine ». Sur la base de ces déclarations, Robert Badinter pourrait-il assister à l’hommage national qui lui est rendu ?

Lire la suite »
Une réponse à l’ostracisme et à la caricature

Une réponse à l’ostracisme et à la caricature

Le site de réinformation breton Breizh Info reçoit le rédacteur en chef d’Éléments pour évoquer son dernier ouvrage, « Alain de Benoist à l’endroit », dans lequel il retrace et commente l’itinéraire intellectuel du chef de file de la « Nouvelle Droite » dont l’œuvre aussi foisonnante que polymorphe reste encore aujourd’hui confrontée à une omerta imbécile et injuste. Un ouvrage qui ne s’adresse pas uniquement aux connaisseurs ou admirateurs du travail d’Alain de Benoist mais à toute personne s’intéressant un tant soit peu aux sciences politiques et au combat des idées de ces 60 dernières années.

Lire la suite »
Marotta

Alain de Benoist, penseur et ami rebelle

Les hommages à l’occasion des 80 ans d’Alain de Benoist se poursuivent, la plupart recueillis dans le volumineux recueil « Un chemin de pensée », mais pas tous. C’est le cas de celui rédigé par Francesco Marotta, le président et animateur du GRECE italien, le Groupement transalpin de recherche et d’études pour la civilisation européenne.

Lire la suite »
Alain de Benoist et Olivier François lors d'une émission "les idées à l'endroit" sur TV Libertés

« On continue ! » : Alain de Benoist vu par Olivier François

Manquait un hommage dans les « Textes offerts à Alain de Benoist à l’occasion de 80e anniversaire » réunis par Guillaume Travers : celui d’Olivier François. Le voici, publié sur le site, l’hommage à un hommage, par celui qui signe l’éditorial culturel dans chaque livraison d’« Éléments ». Lui qui est un des piliers de cette « confrérie secrète, polycentrique, labyrinthique » que sont les amis d’Alain de Benoist.

Lire la suite »
Henri Thyssens, dans les pas de Céline et de Robert Denoël

Henri Thyssens, dans les pas de Céline et de Robert Denoël

C’est sans tralalas qu’Henri Thyssens nous a quittés le 28 octobre 2023, à 75 ans. Reconnu par ses pairs céliniens comme le spécialiste incontesté de l’éditeur belge Robert Denoël, pillé à droite comme à gauche par les célinistes autorisés qui, bien souvent, taisaient son nom, Henri est parti en toute discrétion, en catimini pour ainsi dire. Son héritage ? Un site internet d’une érudition hors du commun : « Robert Denoël, éditeur », incontournable pour qui s’intéresse à celui qui, en 1932, publia « Voyage au bout de la nuit » premier roman d’un médecin de dispensaire passé à la postérité sous le nom de Céline. Émeric Cian-Grangé témoigne.

Lire la suite »
Maurice Barrès, un professeur d'énergie pour dépasser le nihilisme

Maurice Barrès, un professeur d’énergie pour dépasser le nihilisme

Dépoussiérer la statue largement délaissée de Maurice Barrès en montrant ce que son œuvre a de moderne et de révolutionnaire, voilà la tâche à laquelle Jeremy Baneton s’attelle dans un petit ouvrage dense et stimulant, Maurice Barrès, Le prince de la jeunesse, paru aux éditions de la Nouvelle Librairie, dans la collection « Longue mémoire » de l’Institut Iliade.

Lire la suite »
Mort de Henry Kissinger : un réaliste au pays des idéalistes

Mort de Henry Kissinger : un réaliste au pays des idéalistes

1923-2023 : Henry Kissinger fut un homme-siècle. Il restera comme celui qui dirigea la diplomatie américaine sous Richard Nixon – avec qui il forma un duo aussi paradoxal qu’indissociable : « Nixinger » – et Gerald Ford. Au pays du messianisme puritain, il fait figure de corps étranger. Sa finesse, son brio intellectuel, son cynisme juraient sur le tableau d’une Amérique tragiquement impériale, évoquant bien plutôt le conservatisme des chancelleries de l’Ancien Régime. À l’heure de la montée aux extrêmes au Proche-Orient, Israéliens et Palestiniens seraient bien inspirés de se souvenir de ses leçons de diplomatie « réaliste ».

Lire la suite »
Notre hommage à Jacques Julliard : « J’ai toujours milité pour une gauche qui croirait au péché originel »

Notre hommage à Jacques Julliard : « J’ai toujours milité pour une gauche qui croirait au péché originel »

Jacques Julliard est souvent apparu dans nos colonnes, comme Alain de Benoist dans celles de « Mil neuf cent », la revue chère au cœur de Julliard. Quoique éloignés politiquement, une amitié intellectuelle liait les deux hommes. « Éléments » s’associe tout particulièrement au deuil de la famille tant Julliard fut à tous les égards un des derniers honnêtes hommes intellectuels, toujours disposé à échanger, à vous recevoir chez lui, tout récemment encore pour l’un de ses derniers entretiens consacré à l’une des figures qu’il a le plus étudiée, Georges Sorel (« Éléments », n° 202, mai 2023). Tour à tour éditorialiste à L’Obs, à Marianne, au Figaro, essayiste prolifique, auteur d’une monumentale – et à ce jour indépassable – histoire des Gauches françaises, lecteur de haut vol de Péguy, Bernanos ou encore de Claudel, il nous avait dit ses quatre vérités – sur la gauche, la laïcité, l’école, l’immigration, les classes populaires, les « néo-réacs » – en avril 2016. Un entretien choc que nous reproduisons, en attendant de lui rendre hommage dans le prochain numéro d’« Éléments », en kiosque fin septembre.

Lire la suite »
Unabomber est mort : de la société industrielle à la société carcérale

Unabomber est mort : de la société industrielle à la société carcérale

Il s’appelle Theodore J. Kaczynski, alias « Unabomber ». C’était le prisonnier le plus célèbre des États-Unis. Il vient de mourir en prison, à l’âge de 81 ans. De 1978 à 1996, il a joué au chat et à la souris avec le FBI et la CIA qui mirent sa tête à prix pour un million de dollars. À son tableau de chasse, trois morts, vingt-neuf blessés et un manifeste : La Société industrielle et son avenir. En 2009, Slobodan Despot, alors directeur des éditions Xenia, expliquait à Éléments (n° 132, juillet 2009) pourquoi il avait choisi d’éditer « Unabomber ».

Lire la suite »
Actuellement en kiosque – N°206 février-mars

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments