Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Culture

Marie-Amélie, la dernière reine

Marie-Amélie, la dernière reine des Français

Elle a été la dernière reine de l’histoire de France, épouse de Louis-Philippe, « roi des Français » : Marie-Amélie de Bourbon (1782-1866). Largement méconnue, Talleyrand la considérait comme la « dernière grande dame d’Europe ». Avec son mari, elle crut refermer le cycle des révolutions. C’est lui qui les emporta en 1848. Loin des clichés, Raphaël Dargent dresse un portrait qui surprendra jusqu’aux plus hostiles.

Lire la suite »
Le cinéaste Evgueni Yufit

Cinéma russe : l’insolite expérience nécroréaliste

Inconnu en France, le nécroréalisme est un mouvement cinématographique russe, lancé contre le cinéma soviétique officiel à la fin des années 1970 par Yevgeny Yufit, dont le film « Papa, le Père Noël est mort », librement inspiré d’ « Une famille de vampires » de Tolstoï, n’est pas la moindre des intrigantes pépites.

Lire la suite »
Pierre-Antoine Cousteau

Les mauvaises pensées de Pierre-Antoine Cousteau

Pierre-Antoine Cousteau (1906-1958) était un grand combattant de plume, journaliste et pamphlétaire, une des têtes d’affiche de « Je suis partout », mise à mort à la Libération. Sceptique et souriant, jamais longtemps amer en dépit du sort, de tempérament voltairien, disait son ami Lucien Rebatet, « PAC » était aussi le frère aîné du commandant Cousteau. À l’un, « le monde du silence » ; à l’autre, la conjuration du silence. C’est elle que ses « Pensées et aphorismes », édités à la Nouvelle Librairie, viennent briser. La parole à son préfacier, Xavier Eman, et à son fils, Jean-Pierre Cousteau.

Lire la suite »
La bibliothèque littéraire du jeune européen

La Bibliothèque littéraire du jeune Européen sous la houlette d’Alain de Benoist et Guillaume Travers

Difficile de transporter une bibliothèque avec soi. C’est la gageure qu’ont tenue Alain de Benoist et Guillaume Travers. Après la « Bibliothèque du jeune Européen » qui présentait 200 essais, voici la « Bibliothèque littéraire » qui offre un panorama continental de plus de 400 œuvres de fiction, de l’Antiquité à nos jours, d’Est en Ouest, du Sud au Nord. Une véritable somme sur l’âme de l’Europe.

Lire la suite »
Thermopyles

une bataille mythique, les Thermopyles

Nouvel épisode de Chronique de Guerre avec notre rédacteur spécialiste de l’histoire militaire, Laurent Schang sur la radio du web, Radio Lorraine Enragée. Au menu, la bataille légendaire des Thermopyles.

Lire la suite »
Le corbeau

Le corbeau, une histoire culturelle

Connu pour sa série de livres sur l’histoire culturelle des couleurs, l’historien médiéviste Michel Pastoureau est aussi spécialiste de l’histoire culturelle des animaux. Après le loup et le taureau, c’est sur celle du corbeau que se penche l’historien dans son dernier ouvrage : « Le Corbeau. Une histoire culturelle » (Seuil, 2021).

Lire la suite »
Jean Cau

Hommage à Jean Cau

Directeur de la rédaction d’Éléments, Pascal Eysseric a rendu hommage à Jean Cau, un journaliste d’exception, jeudi 4 novembre, à la Nouvelle Librairie, dans le cadre des jeudis de l’Iliade, à l’occasion de la réédition de « Contre-attaques », suivi du « Discours de la décadence » de Jean Cau. L’Ojim a posé trois questions à Pascal Eysseric.

Lire la suite »
Renaud Camus pour son livre Le Grand Remplacement

Renaud Camus, Donald Trump, même combat ?

Twitter a encore sévi : après la fermeture du compte personnel de Trump, c’est au tour de celui de Renaud Camus de faire les frais de la politique de purification du géant américain – pour avoir dit des Blancs, qui fuyaient les banlieues de l’immigration (à la grande indignation des bien-pensants) : « S… de Blancs, en plus ils ne se laissent même pas égorger sur place ! » Zou, ni une ni deux, son compte Twitter a été supprimé. D’un clic. La guillotine, c’était couic ; Twitter, c’est clic. Le résultat est le même, symboliquement parlant. Aujourd’hui, les Gafam vous coupent le sifflet comme par magie. Celui qui croyait pouvoir gazouiller librement est condamné au silence. « Il faut aujourd’hui de l’or, beaucoup d’or, pour jouir du droit de parler ; nous ne sommes pas assez riches. Silence au pauvre », lançait Lamennais en guise d’avertissement. Silence aux dissidents, silence aux véritaires, silence au grand écrivain !

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter