Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Culture

Phil Spector : le Wagner du rock est mort…

Depuis le 16 janvier dernier, les amateurs de belle et grande musique sont en deuil, mort de Phil Spector oblige. Certes, le grand homme a rendu l’âme en prison, là où il purgeait une peine de dix-neuf ans pour le meurtre d’une ex-starlette de série B, l’infortunée Lana Clarkson. Certes, une fois encore, si Phil Spector a été reconnu coupable des faits, sa culpabilité n’aura jamais été véritablement démontrée et encore moins prouvée. La Justice américaine a parfois ses raisons que souvent la raison ignore.

Lire la suite »

Louis-Ferdinand Céline et les femmes : couille ouille ouille !

Les éditions de la Nouvelle Librairie lancent une collection célinienne, « Du côté de Céline ». Dirigée par Émeric Cian-Grangé, elle a pour objet de contribuer à la connaissance du continent célinien. « Escaliers » d’Évelyne Pollet en est le premier volume, témoignage intimiste exceptionnel sur l’auteur du « Voyage au bout de la nuit ». Voyage dans le voyage.

Lire la suite »

Cheyenne Carron : «“La Beauté du monde” a un prix»

La cinéaste Cheyenne Carron ressemble à sa filmographie – sans concession. Nous avons souvent eu l’occasion d’en célébrer la beauté dans les colonnes d’« Éléments ». Dans un univers cinématographique dominé par la spécialisation à outrance, elle présente la particularité de contrôler toute la chaîne d’un film. C’est le prix de l’indépendance. Tout faire, de A à Z. Cela passe par la lettre « F » comme financement. Son prochain film, « La Beauté du monde », un film sur la fraternité d’arme, les blessures de guerre et les bleus à l’âme, doit boucler son financement. C’est la raison pour laquelle Cheyenne Carron a lancé sur la plateforme de financement participatif Ulule une collecte de fonds. Nous l’avons interrogée.

Lire la suite »

Frédéric Rouvillois signe un polar qui se déguste comme un cognac 20 ans d’âge

« Un assassin est mon maître », disait Montherlant. Frédéric Rouvillois s’en est-il souvenu quand il a rédigé « Un mauvais maître » ? L’action se déroule dans le saint des saints universitaires, parmi des professeurs de haut vol et des agrégés de droit triés sur le volet. Le dernier endroit où on irait chercher des assassins. C’est pourtant là que l’auteur, qui connaît son sujet pour enseigner le droit à Paris Descartes, a situé l’intrigue d’un polar qui sent le cuir des vieilles reliures et se déguste comme une boisson précieuse en n’oubliant pas que celles-ci font les poisons les plus raffinés. Pour être juriste, on n’en est pas moins homme pourrait en être la morale.

Lire la suite »

Pourquoi la littérature ? Lisez Dandrieu

Le rédacteur en chef des pages Culture de Valeurs actuelles publie aux Éditions de L’Homme Nouveau, 21 portraits d’écrivains : La confrérie des intranquilles. Dévoreurs de livres, jetez-vous dessus – immodérément !

Lire la suite »

Apprendre à dire merde aux ligues de vertu avec Alain de Benoist

Le nouvel essai d’Alain de Benoist, La chape de plomb. Une déconstruction des nouvelles censures, paru aux Éditions de La Nouvelle Librairie, est dédié à Claude Chollet, le président de l’Observatoire des journalistes, en butte depuis plusieurs mois aux tentatives de censure de Twitter et de Radio France.

Lire la suite »

Polochon et le lutin. Le monde enchanté de Lydéric Landry

On avait découvert Lydéric Landry dans L’essuie-main de l’empereur, qui nous faisait entrer par l’escalier de service dans le palais des Césars, à Rome. Une merveille de fantaisie. Avec son dernier-né, Polochon et le lutin, il fait entrer la jeune Xila – et le lecteur par là même – dans le monde des lutins des bois. Un conte de Noël et des quatre saisons, peuplé de farfadets et de (re)trouvailles heureuses, écrit pour les enfants (à partir de 8 ans). Rencontre.

Lire la suite »
S’abonner à la newsletter