Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Littérature

Antoine de Tounens

«Le jeu du roi»

Une nouvelle méditation de l’auteur du « Camp des saints » : le rêve, la gloire et la liberté. Sur le prétexte de l’aventure d’Antoine de Tounens, qui se voulut « roi de Patagonie », un cortège de toutes les nostalgies d’Occident. Et le pressentiment d’un monde qui effacera les couleurs de la vie sous l’universelle grisaille.

Lire la suite »
Lucien Rebatet

L’écrivain, la politique et le vestiaire

À la mort de Lucien Rebatet, en 1972, les chiens de garde s’étaient pourléchés. Un petit coup de langue sur « Les deux étendards », un autre sur « Une histoire de la musique », et, pour un peu, l’auteur des « Décombres », briqué de neuf, trouvait siège sur la bergère.

Lire la suite »
Pierre Drieu La Rochelle

Drieu, trente ans après

Pierre Drieu la Rochelle. Jean Mabire lui consacra son premier livre : « Drieu parmi nous ». Douze ans après, pour les lecteurs d’ »éléments », Jean Mabire évoque de nouveau la figure de son compatriote normand. « Non, dit-il, Drieu n’est pas parmi nous. Mais c’est lui qui est fidèle et c’est le monde qui se renie ».

Lire la suite »
Gustave Flaubert

Flaubert, contestataire et «nietzschéen»

Bardèche marque bien la rencontre, chez l’enfant Flaubert, des deux grands courants du romantisme et du réalisme et leur fusion dans le creuset, tout à la fois glacial et brûlant, du désespoir. Et apparaît, très vite, dès la jeunesse, une sorte de « matérialisme biologique » qui fait du fils du chirurgien de Rouen le précurseur d’une école de pensée profondément moderne et révolutionnaire.

Lire la suite »
Jean Raspail

Jean Raspail : « La hache des steppes »

Jean Raspail, sur le terrain, à la dure, loin de Saint-Germain-des-Prés et de l’UNESCO, découvre que l’homme universel et partout semblable n’est qu’une dangereuse fumisterie. L’éminente dignité de la personne humaine, c’est, au contraire, l’individualisme irréductible des ethnies et des hommes.

Lire la suite »
Anthony Burgess

Anthony Burgess parle de son nouveau livre

Venu spécialement à Paris pour participer au IXe colloque national GRECE, l’écrivain britannique Anthony Burgess a bien voulu, en dehors de cette manifestation, accorder un entretien à notre ami Michel Marmin. À propos de son nouveau livre, « La folle semence », qui vient de paraître aux éditions Robert Laffont, l’auteur de « L’orange mécanique » explique pourquoi il n’aime pas les systèmes politiques qui prétendent modifier la na­ture humaine en vertu de croyances utopiques et pourquoi il préfère l’individu aux masses.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque

Dernières parutions - Nouvelle école et Krisis

Les dates à retenir

Pas de nouveaux événements
S’abonner à la newsletter