Le magazine des idées

Littérature

Christopher Gérard

Cheminer avec les cavaliers seuls, les excentriques, les libertins…

Depuis déjà de longues années, Christopher Gérard tient un journal de bord de ses lectures. Parmi les « Nobles Voyageurs » qui peuplent celui-ci, on trouve surtout des parias, des rebelles et des exilés. Nos confrères de la revue « Livr’arbitres » ont interrogé l’écrivain belge sur ses dilections littéraires réunies dans ce conséquent recueil, revu et augmenté, publié par les éditions de la Nouvelle Librairie.

Lire la suite »
Alexandre Tremblay

Face au wokisme : ceux qui choisissent la soumission

D’Evergreen à Sciences Po, des sensitivity readers à la réécriture de certains textes, à l’université comme dans l’édition, les pressions woke s’intensifient. La méritocratie est remplacée par la discrimination positive et la recherche des compétences par celle de la sacro-sainte « diversité ». La pression sociale constante pousse à taire ses convictions, à agir et parler contre soi. Le prix à payer pour braver l’interdit est terriblement dissuasif, alors d’aucuns préfèrent rester discrets, faire le dos rond et collaborer. C’est ce choix et les mécanismes psychologiques qui le sous-tendent que l’auteur québécois Alexandre Tremblay nous décrit dans son remarquable roman « Le Censeur ».

Lire la suite »
Yann Moix et l’avenir de l’intelligence

Yann Moix et l’avenir de l’intelligence

Tout à ses migrants et à ses souvenirs nord-coréens, Yann Moix n’a sûrement pas lu « L’Avenir de l’intelligence » de Charles Maurras. Dommage. Il y aurait trouvé deux choses essentielles et qui lui manquent : du style et de la pensée. Il y avait des écrivains à paradoxe, lui est un écrivain à contresens. On en viendrait presque à admirer la modestie de Kim Jong-un à côté de sa prétention. Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), dégonfle la baudruche.

Lire la suite »
Le pathos de la distance

Le pathos de la distance

Comment échapper à la vulgarité de l’époque ? Comment ne pas se soumettre aux impératifs de relâchement et de « coolitude » de la mentalité petite-bourgeoise ? En réhabilitant la « distance » et « l’ironie », nous propose Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), en s’appuyant sur l’exemple de grandes figures littéraires qui ont cherché des refuges face à la promiscuité subie et l’affaissement imposé.

Lire la suite »
Hedayat, l'envoûteur halluciné

Hedayat, l’envoûteur halluciné

Il est rare qu’un éditeur français réédite un chef d’œuvre de la littérature iranienne. En publiant une nouvelle traduction de La Chouette aveugle, Les Belles lettres ressuscitent l’auteur maudit Sadeq Hedayat (1903-1951). Embarquement immédiat vers le songe.

Lire la suite »
Valérie Gans : « Non à la victimisation des femmes »

Valérie Gans : « Non à la victimisation des femmes »

Souhaitons la bienvenue à une nouvelle maison d’édition : Une Autre Voix. Sa fondatrice, Valérie Gans, journaliste, chroniqueuse, critique littéraire, romancière, a franchi le pas en créant à l’été 2023 sa propre enseigne. Une gageure, d’autant qu’elle n’a pas l’intention de verser dans le discours victimaire et le fémininement correct en vogue. Tout le contraire. #MeToo ? Pas elle ! Exaspérée par le climat de chasse à l’Homme, elle est bien décidée à faire entendre « une autre voix »…

Lire la suite »
Les enfants oubliés de l’Union européenne

Les enfants oubliés de l’Union européenne

L’immigration en provenance d’Europe de l’est occupe beaucoup moins l’attention des médias et des politiciens que celle venant du sud. Pourtant, l’immigration intra-européenne suscite, elle aussi, son lot de pathologies sociales et de tragédies. Yann Caspar nous le rappelle en évoquant le roman Zoltán Böszörményi, « Le Temps long », paru aux éditions du Cygne, poignante évocation du destin brisé d’une jeune fille roumaine abandonnée par sa mère partie, comme tant d’autres, tenter de gagner sa vie dans un pays d’Europe de l’ouest.

Lire la suite »
Faulkner ou la comédie inhumaine

Faulkner ou la comédie inhumaine

L’œuvre de William Faulkner (1897-1962) est celle d’un monde singulier, d’une géographie spécifique, d’une identité précise – méridionale –, fût-elle maudite, bégayante et tortueuse. De « Sanctuaire » à « Sartoris », en passant par « Le bruit et la fureur », elle n’en finit pas d’interroger la condition « inhumaine » d’un Sud tragique, comme condamné aux lois d’une fatalité absurde, où les hommes, jouets dérisoires, accomplissent en aveugle des gestes de perdition. Fervent faulknérien, Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas), en livre un portrait magnifique.

Lire la suite »
Vers une France apaisée dans un monde rafraîchi ?

Vers une France apaisée dans un monde rafraîchi ?

Spécialiste de la satire anti-moderne, Benoît Duteurtre revient avec un nouvel ouvrage soulignant, avec son habituelle alacrité, les travers les plus délirants d’une société chaque jour davantage « hors-sol » malgré ses préoccupations prétendument « écologiques ». Mais, cette fois, l’auteur imagine une possible issue heureuse aux actuelles dérives totalitaires. Et si l’enfer climatique n’était pas le seul avenir envisageable?

Lire la suite »
L’écrivain Thomas Wolfe, l’ange banni de la "génération perdue"

L’écrivain Thomas Wolfe, l’ange banni de la « génération perdue »

Qui a lu Thomas Wolfe (1900-1938) de ce côté-ci de l’Atlantique ? Trop peu de monde. C’est un Serbe, Vladimir Dimitrijević, le fondateur des éditions L’Âge d’Homme, qui l’a fait connaître au public francophone. « L’Ange exilé », « Le Temps et le fleuve », « La Toile et le roc », « L’Ange banni ». Quatre épais volumes, des milliers de pages, torrentielles, démentielles, brûlantes, ferventes. Nul n’a autant dit l’immensité américaine que lui, aussi ingénument et aussi sincèrement. Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade, s’est plongé dans ce maelström.

Lire la suite »
La cité Oméga, la ville du futur d’Obregon

La cité Oméga, la ville du futur d’Obregon

« Omegatown », le nouveau roman de Marc Obregon paru aux éditions du Verbe haut, continue de faire parler de lui. Cette fois-ci, c’est Christopher Gérard, que rien ne prédisposait à se tourner vers la science-fiction cyber-punk, noire, sombre, électro, qui le chronique. Un second tome est annoncé chez le même éditeur à la rentrée.

Lire la suite »
Le populisme ou la mort, Olivier Maulin, éditions Via Romana, 292 p., 24 €.

Olivier Maulin, roi du roman anarcho-populiste

Éclater de rire presque à chaque page d’un livre n’est pas chose fréquente. C’est pourtant l’effet garanti de la lecture de l’œuvre truculente et picaresque d’Olivier Maulin, génial metteur en scènes des existences cabossées de personnages improbables, bras-cassés poétiques et autres perdants magnifiques. Gloire aux « laissés pour compte » de la mondialisation libérale ! L’anti-modernité joyeuse et émouvante, c’est par ici ! Plongez-y à l’occasion de la réédition du « Bocage à la nage » par les éditions Litos.

Lire la suite »
Actuellement en kiosque – N°208 juin-juillet

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments