Carnet de bord d’un néo-urgentiste au temps du coronavirus #19 : Retour progressif à la normale ou simple accalmie ?

Membre de la rédaction d’Éléments depuis plus de vingt ans, le docteur François Delussis est neurologue dans un hôpital de la région Rhône-Alpes. En direct des urgences, il nous livre son carnet de bord quotidien depuis le début de la pandémie. Jour 19 : Retour progressif à la normale ou simple accalmie ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Mercredi 22 avril

Aujourd’hui aux urgences dans le « secteur Covid », on continue d’observer une baisse des admissions, avec moitié moins de patients qu’il y a deux semaines. Les services de médecine « non Covid », qui s’étaient un peu dépeuplés, sont désormais remplis. Et certaines consultations externes pour les patients qui nécessitent d’être examinés – et non simplement vus en télétransmission – ont pu reprendre, avec des règles strictes comme l’espacement dans les salles d’attente, l’écart de 30 minutes minimum entre deux rendez-vous, le port du masque. Retour progressif à la normale ou simple accalmie, il est bien sûr trop tôt pour le dire, en dépit de l’optimisme forcené des uns et des sombres prédictions des autres.

Le patient d’hier, qui avait vu l’infection virale se manifester de manière suraiguë, et qui est en réanimation, a présenté deux nouveaux arrêts cardiaques depuis hier. Son état est préoccupant, car même si l’oxygénation optimale de l’organisme est désormais assurée par le respirateur, cette défaillance cardiaque persiste. Son épouse au téléphone nous demande de « ne pas le laisser tomber ».

Une quinzaine de membres de la communauté des gens du voyage ont investi les urgences, en fin d’après-midi, six ont une toux et de la fièvre, trois d’entre eux doivent rester, et l’un est conduit en réanimation. Huit autres n’ont pas de symptômes préoccupants et semblent même avoir prétexté tel ou tel trouble pour rester auprès des six autres, les visites étant interdites. Ils sont reconduits vers la sortie avec difficulté, certains s’arc-boutent en se retenant aux rambardes, d’autres tentent de raisonner les plus récalcitrants.

Sur le parking, le soir en partant, je passe à côté de plusieurs groupes d’hommes en grande discussion. Je saisis au vol des injures fleuries sur l’hôpital, des rodomontades (« on y retourne, ils ne peuvent rien faire ») et conseils de sagesse (« redescends, redescends ! »), j’y entends surtout, derrière la violence affichée, parfois à la limite du risible, un réel aveu d’impuissance.

Carnet de bord d’un néo-urgentiste
• Lundi 30 mars et Mardi 31 mars – Coronavirus #1
• Mercredi 1 avril – Coronavirus #2 : la tension monte à l’hôpital
• Jeudi 2 avril – Coronavirus #3 : le manque de place l’oblige à des choix draconiens
• Vendredi 3 avril – Coronavirus #4 : « Dans mon hôpital, 43 travailleurs médicaux sont infectés par le virus. »
• Samedi 4 avril – dimanche 5 avril – Coronavirus #5 : vols de masques à l’hôpital
• Lundi 6 avril – Coronavirus #6 : Beaucoup d’entre nous « pensent Covid », « mangent Covid », « dorment Covid »
• Mardi 7 avril – Coronavirus #7 : Aujourd’hui, on a reçu un dessin d’une fillette de 8 ans pour nous remercier d’avoir « sauvé son papa »
• Mercredi 8 avril – Coronavirus #8 : affecté au «secteur Covid» des urgences, avec des patients agités et récalcitrants
• Jeudi 9 avril – Coronavirus #9 : aux urgences, une nette recrudescence des motifs psychiatriques
• Vendredi 10 avril – Coronavirus #10 : l’hôpital administre l’hydroxychloroquine après discussion collégiale
• Lundi 13 avril – Coronavirus #11 : la colère d’une infirmière devant le manque de moyens de l’hôpital
• Mardi 14 avril – Coronavirus #12 : cette liste des symptômes du Covid-19 qui n’en finit pas
• Mercredi 15 avril – Coronavirus #13 : « Dans notre service, quatre aides-soignantes ont été touchées par le Covid-19. On attend les résultats pour la cinquième »
• Jeudi 16 avril — Coronavirus #14 : hors du protocole, le doute diagnostic n’a plus sa place
• Vendredi 17 avril — Coronavirus #15 : « Cette pandémie n’a pas fait disparaître les autres pathologies »
• Samedi 18 – Dimanche 19 avril — Coronavirus #16 : gestion de la pénurie : blouses, masques, lits, tout manque à l’hôpital !
• Lundi 20 avril — Coronavirus #17 : baisse des patients atteints par le Covid-19 aux urgences
• Mardi 21 avril — Coronavirus #18 : « Je sais que c’est la fin », me dit un patient, étonnement calme

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

S’abonner à la newsletter