Le magazine des idées

Xavier Eman

Articles

Front Populaire

Un « Front populaire »… sans le peuple !

Face au choc des résultats de l’élection européenne en France et de l’annonce de la dissolution de l’Assemblée Nationale, la tâche s’avère rude et complexe pour la gauche : construire un prétendu « Front populaire » mais sans le peuple qui, lui, des ouvriers aux petits retraités en passant par les artisans et les habitants de la France périphérique, vote massivement pour le Rassemblement national. Reste les bobos des centres-villes, les boomers des cités balnéaires et les habitants des cités de l’immigration.

D’un grand remplacement, l’autre...

D’un grand remplacement, l’autre…

L’irruption et le développement de l’Intelligence Artificielle représentent certainement la révolution technologique majeure de notre temps, dont on peine encore à percevoir toute la portée et l’ensemble des conséquences qui pourraient engendrer un véritable changement de civilisation. C’est le sujet central du nouveau roman d’Alexis Legayet, « Les obsolètes », paru aux éditions La Mouette de Minerve, narrant le remplacement progressif de nombreuses professions par ces nouveaux algorithmes surpuissants. Un récit à la fois profond et drôlatique dessinant notre probable futur sur lequel l’interrogent Liselotte Dutreuil et Xavier Eman à l’occasion de ce nouvel opus de « Ligne Droite », sur Radio Courtoisie.

Meurtre de Matisse : les loutres face aux barbares

Meurtre de Matisse : les loutres face aux barbares

À la suite de l’abominable massacre du jeune Matisse, à Châteauroux, par un migrant afghan, on apprenait, dans les médias, que des photos de loutres avaient été affichées dans les vitrines des commerces de la ville, « en solidarité avec les parents de Matisse », le père de l’adolescent surnommant son fils martyr «ma grosse loutre ». À la colère et à la peine succède donc la consternation. Car si certaines âmes puériles trouveront peut-être cette initiative « touchante », voire « émouvante », elle est en réalité accablante d’asthénie et désespérante de niaiserie.

Répression politique et ensauvagement du quotidien

Répression politique et ensauvagement du quotidien

Dans ce nouveau numéro du « Libre Journal de la plus grande France », sur Radio Courtoisie, Adrien Renouard reçoit Jean Ernice et Xavier Eman. Après une présentation du dernier numéro de la revue Éléments, les trois journalistes se penchent sur l’actualité, marquée par une multiplication de faits divers confirmant l’ensauvagement croissant le la société associé à une répression de plus en plus intensive des résistances politiques.

Festival d'Avignon

Intermittents du spectacle : profiteurs ou boucs-émissaires ?

Il y a deux choses que la droite libérale déteste tout particulièrement : la dépense publique et les « parasites » qui vivent de celle-ci, les « parasites » étant des individus qui gagnent très peu mais déjà beaucoup trop, selon elle, comparativement au travail qu’ils fournissent. Car la droite, on le sait, c’est l’amour du « secteur privé », gage de rigueur de gestion et d’efficacité économique. Et peu importe que les règnes de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, les rapines des patrons voyous, les naufrages bancaires et les errements délirants des traders dilapidateurs de milliards démontrent le contraire, seul compte le mythe.

Sylvain Tesson

Pétition contre Sylvain Tesson : « Ces gens débitent exactement la même soupe politico-moraliste que « Plus belle la vie » mais se considèrent toujours comme des farouches révolutionnaires ».

Un « réactionnaire » peut-il être poète ? « Non ! », répondent en chœur les signataires de la pétition s’opposant à la nomination de Sylvain Tesson en tant que parrain du « Printemps des poètes », démontrant, au-delà de leur sectarisme, leur méconnaissance totale de l’histoire littéraire, ou leur souverain mépris de celle-ci. Interrogé par le site de réinformation régional Breizh Info, Xavier Eman, rédacteur en chef adjoint d’Éléments, s’amuse de cette nouvelle démonstration de la bêtise militante des petits kapos de la « culture » officielle et subventionnée.

Les annonces de Macron : au théâtre ce soir !

Les annonces de Macron : au théâtre ce soir !

Emmanuel Macron a annoncé une série de mesurettes hier soir lors d’une conférence de presse pour le moins théâtrale. De théâtre, il fut justement question pour rehausser un niveau éducatif qui a chuté dans les profondeurs de tous les classements, exception faite de la violence. Des cours d’art dramatique quand enseigner vire parfois à la tragédie, il fallait y penser !

Academia Christiana

Darmanin, entre Tartarin et Torquemada

D’un ministre de l’Intérieur, l’autre… Charles Pasqua, en son temps désormais lointain, voulait « terroriser les terroristes », Gérald Darmanin, lui, souhaite « éradiquer les nationalistes ». Curieuse tâche prioritaire à laquelle il s’attelle avec constance et persévérance, pour ne pas dire acharnement. Il vient d’ailleurs de franchir une nouvelle étape dans sa croisade obsessionnelle en annonçant la dissolution prochaine du mouvement de jeunesse catholique Academia Christiana. Une décision aussi inique qu’inquiétante.

Ni Médine, ni Sardou : manifeste non-binaire

Ni Médine, ni Sardou : manifeste non-binaire

L’été a été particulièrement chaud et la faute n’en incombe pas uniquement au terrifique « réchauffement climatique » qui occupa pourtant une large part de l’actualité estivale. Car ce sont également les esprits qui se sont sérieusement échauffés au gré des diverses polémiques, plus terribles et fondamentales les unes que les autres, ayant rythmé les vacances des juillettistes comme des aoûtiens. Tempête dans les ricards et bagarres à coups de merguez garanties !

Alexis Legayet : paradis ou fin du monde ?

Alexis Legayet : paradis ou fin du monde ?

Dans le renouveau du roman français, une voix compte de plus en plus : celle d’Alexis Legayet. Son dernier né, Bienvenue au paradis, aux Éditions Æthalides, explore les folies du véganisme dans une veine à la Huxley, mais avec un humour désopilant et une fantaisie d’autant plus inquiétante qu’elle colle à la réalité.

Révolution fugace

Révolution fugace

Suivez les aventures « révolutionnaires » de Francis, accidentellement plongé dans une manifestation « sauvage », où notre jeune homme se prend pour un black bloc. Une improvisation qui finit mal et une saynète rondement menée – par l’auteur d’Une fin du monde sans importance.

Les jaunes

À la recherche du syndicalisme perdu

C’est un aspect mal connu et souvent caricaturé de l’histoire du syndicalisme français que nous présente Didier Favre dans son riche ouvrage consacré au mouvement des « Jaunes » : « Les Jaunes, un syndicalisme tricolore » (La Nouvelle Librairie). Si ce terme revêt aujourd’hui une connotation purement péjorative servant à qualifier les « briseurs de grève », il désignait au début du XXe siècle une tentative de création d’un syndicalisme « non-révolutionnaire » fondé sur le patriotisme et la collaboration de classes.

Biographie : Né le 31 mai 1977, journaliste indépendant, Xavier Eman est rédacteur en chef de Livr’Arbitres et chroniqueur à Éléments depuis 2011.
Livres :