Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Xavier Eman

Articles

Excuse pour les bouteilles d'Evian

La société du scandale permanent : le cas de l’eau d’Évian

La « société du scandale » est la phase terminale de la « société du spectacle », le moment où celle-ci, devenue sénile, épuisée d’elle-même, subclaquante, ne réagit plus qu’à des stimuli simplistes, des éructations médiatiques aussi violentes que dénuées de sens, mais qui seules parviennent encore à faire bouger quelque peu son corps débile. Dernier exemple en date : la tragi-comédie « Évian » ou quand inviter les gens à boire de l’eau minérale devient un drame national.

César 2021 : Les clowns tristes du cinéma français

Cela fait bien longtemps que la « cérémonie des Césars » n’a plus rien à voir avec le septième art et s’est transformée en une grande AG pour guevaristes germanopratins venant, entre deux lignes de coke, donner des leçons d’antiracisme, de tolérance, d’égalitarisme, de féminisme et de grandeur d’âme au reste du monde. L’édition 2021 a néanmoins franchi un cap supplémentaire : celui du pathétique et du sordide.

Conseil de défense. Qu’est-ce qu’ils ne vont pas encore nous inventer ?

Ils étaient venus, ils étaient tous là. Ministres, secrétaires d’État, directeurs de services médicaux, spécialistes du renseignement… tous rassemblés autour de la longue table du grand salon du palais de l’Élysée. Certains fumaient des cigares, d’autres des petits joints odorants confectionnés par le ministre de l’Écologie, Jean Castex dégustait un pastis façon yaourt (deux doses de pastis pour une dose d’eau)… L’atmosphère était détendue, les visages, vierges de tout masque, rayonnaient… On sentait qu’on allait encore une fois bien rigoler.

La nef des fous. Dernières nouvelles complotistes

Saviez-vous que des troupes d’élite chinoises s’entraînaient au Canada pour envahir les États-Unis en cas de victoire de Donald Trump, que l’armée américaine s’apprêtait à mettre Joe Biden en prison ou que le pape avait été arrêté suite à son implication dans un réseau pédo-sataniste ? Ne riez pas, je vous prie, en lisant ces assertions ! Elles sont très sérieuses, confirmées par des « documents secrets » (mais connus de tous), des « informateurs bien placés » (le beau-frère de la cousine dont le mari travaille comme cuisinier au ministère des Affaires étrangères) et des « sites de référence » (à faire pâlir le Gorafi).

Une énième « affaire Dreyfus » version dreadlocks et matraques

Nous le savons bien, les Français sont querelleurs. Et en cette période de basses eaux, ils se montrent assez peu regardants sur les causes et sujets de ces farouches empoignades, en général essentiellement virtuelles. Dernier drame national en date : l’organisation près de Rennes d’une « rave party » sauvage réunissant plus de 1 500 personnes en plein « état d’urgence sanitaire ». Face à cet événement majeur, chacun était donc pressé de prendre position. Entre teufeurs défoncés à l’ecstasy et pandores dépassés et incapables, choisis ton camp camarade !

L’art contemporain s’attaque aux crèches de Noël

Que l’on soit catholique ou non, la traditionnelle crèche de Noël fait partie de notre patrimoine culturel, de notre imaginaire collectif, de nos souvenirs d’enfance. Jadis objet d’émerveillement ou d’amusement pour les petits, de douce nostalgie pour les plus grands et de pédagogisme religieux pour quelques-uns, elle a aujourd’hui – à l’heure du Grand Remplacement et du Grand Chambardement – totalement changé de nature. Cela ne fait aucun doute dans l’église parisienne de Saint-Eustache.

Beforeigners : êtes-vous prêts pour l’immigration des cro-magnons ?

Dans le grand catalogue des « phobies » inlassablement constitué par les obsessionnels de la « discrimination », connaissez-vous la « tempophobie » ? Non ? Eh bien il s’agit du rejet des individus venus d’une autre époque… Découvrez cette nouvelle forme de « refus de l’autre » grâce à la série norvégienne Beforeigners. Esprits trop sérieux s’abstenir.

Joyeux Noël et bonne année chez vous

Fiction ou réalité ? Et si les confinements à répétition allaient repousser les fêtes de fin d’année. Même derrière des masques et des écrans, hors de question de célébrer Noël… Le risque sanitaire est trop grand, pensez donc !

En attendant le prochain massacre… sans haine ni amalgame

La niaiserie, la démagogie et, pour tout dire, l’extrême bêtise des réactions et propositions des « autorités » publiques et morales face à l’odieux crime de Conflans laissent pantois… Un grand concours de l’initiative la plus ridicule semble avoir été organisé auprès des politiciens et autres commentateurs médiatiques. Avec à la clef, une médaille en chocolat de grand résistant contre « l’amalgamisme » et les « réponses haineuses de l’extrême droite ».

Nouvelles romances transidentitaires

Ah, les sites de rencontre ! On croit draguer une femme, mais on tombe sur une transsexuelle. C’est la mésaventure qui est arrivé à Martin. On ne naît pas femme, on le devient, n’est-ce pas ! Simone de Beauvoir ne pouvait pas prévoir !

Pour vivre heureux, vivons masqués

Assis à l’une des « terrasses éphémères » qui avaient fleuri boulevard Saint-Germain, Quentin était littéralement abasourdi… Après plusieurs minutes de réflexion, il peinait encore à croire à la réalité de ce qu’il avait vu, il n’en revenait toujours pas… En effet, avec un parfait naturel, le serveur du bar en charge de sa table était venu prendre sa commande en portant ostensiblement son masque médical au-dessous du nez… Était-ce de l’inconscience, de la provocation, une façon de marquer un soutien, au moins partiel, aux thèses criminelles de l’extrême droite complotiste ? Quoiqu’il en soit, Quentin était outré, quasiment hors de lui.

Biographie : Né le 31 mai 1977, journaliste indépendant, Xavier Eman est rédacteur en chef de Livr’Arbitres et chroniqueur à Éléments depuis 2011.
Livres :