Le magazine des idées

Michel Marmin

Articles

Épuration à Trappes : Omar Sy chasse Jean Renoir

Épuration à Trappes : Omar Sy chasse Jean Renoir

L’édile de Trappes, dans les Yvelines, une des capitales du djihad, vient de débaptiser pompeusement le cinéma municipal Jean Renoir : ce sera désormais celui d’Omar Sy. Michel Marmin ne pouvait laisser passer cette épuration toponymique.

Qui lit aujourd’hui les poètes ? Une polémique entre Michel Marmin et Anthony Marinier

Qui lit aujourd’hui les poètes ? Une polémique entre Michel Marmin et Anthony Marinier

Notre entretien avec Patrice Jean, « Les militants vont-ils tuer la littérature ? », a fait sursauter Michel Marmin, non pas les réponses de Patrice Jean, dont Michel Marmin a été parmi les premiers à entrevoir l’importance littéraire, mais une question d’Anthony Marinier, qui interrogeait Patrice Jean sur la pétition visant à empêcher Sylvain Tesson de parrainer le Printemps des poètes 2024, faisant remarquer qu’elle avait été signée « essentiellement [par] des poètes autoproclamés que personne ne lit ». Doit-on juger la qualité d’un poème et plus largement la poésie au nombre de lecteurs ? N’est-elle pas au contraire dans son essence même un art qui échappe au jugement de la foule ? Doit-elle pour autant ne s’adresser qu’à un public élitiste ? Qu’est-elle au juste ? La parole à Michel Marmin et Anthony Marinier.

Michel Marmin & Michèle Delagneau : notre dictionnaire amoureux de la musique

Michel Marmin & Michèle Delagneau : notre dictionnaire amoureux de la musique

Voici un dictionnaire amoureux et vibrant de la musique, personnel mais aussi complet que possible, destiné aux « amateurs » de musique, des plus anciennes aux plus contemporaines, sans exclusive, sans parti pris, sinon celui de ne dédaigner aucun compositeur, de n’oublier aucun genre musical, aucun instrument, de donner à « voir » la musique de l’intérieur. Les entrées se détachent comme des notes de musique, de A à Z, dans un souci d’exhaustivité et d’harmonie. Cela fait trente ans que Michèle Delagneau et Michel Marmin travaillent à ce livre, eux qui ont rédigé « Les Génies de la musique » aux éditions Atlas (1994). Il était temps de publier la somme de leurs goûts et dilections en quelque trois cents pages serrées qui feront le bonheur des « amateurs » de grande musique.

Carte de vœux

Nouvel an, les cartes de vœux

Ces cartes de vœux réalisées à l’occasion du solstice d’hiver et de la nouvelle année doivent être chargées d’un contenu esthétique, sentimental et « idéologique » spécifique, relativement à la fête elle-même, à notre communauté et à la personnalité de celui ou de celle qui les adresse.

Aguirre, the Wrath of God

Cinéma européen et renaissance culturelle

Le cinéma n’est pas seulement le miroir de notre temps. Il est aussi l’annonciateur des bouleversements culturels de demain. Mais il faut apprendre à déchiffrer ses messages. Répondant aux questions d’ « Éléments », Michel Marmin, qui vient de publier un recueil de chroniques («Fausto, Vania, Kaspar et Véronique»), nous donne les résultats de son enquête. Des résultats parfois surprenants, et inattendus …

Lucien Rebatet

L’écrivain, la politique et le vestiaire

À la mort de Lucien Rebatet, en 1972, les chiens de garde s’étaient pourléchés. Un petit coup de langue sur « Les deux étendards », un autre sur « Une histoire de la musique », et, pour un peu, l’auteur des « Décombres », briqué de neuf, trouvait siège sur la bergère.

Michael Winner et Charles Bronson

« Un justicier dans la ville » rencontre avec son réalisateur Michael Winner

Michel Marmin a rencontré le cinéaste britannique Michael Winner, auteur du film : « Un justicier dans la ville ». Thème : un architecte new-yorkais et « libéral» (Charles Bronson) est converti à l’autodéfense par le meurtre de sa femme et le viol de sa fille. Environnement : la terreur ordinaire dans les mégalopoles américaines. Un film de premier rang, réalisé avec la collaboration engagée de la police de New York. Michael Winner dit : Je n’ai rien exagéré. Il a même atténué les statistiques.

«Un peuple de veaux…»

Après l’adoration, l’indignation. Après les applaudissements de la gauche, les protestations de l’ultra-gauche. Telle est en effet l’étrange destinée de Lacombe Lucien, le film de Louis Malle, qui ne méritait pas tant. Dans Politique Hebdo, Jean-Michel Damian écrit : « Je crains qu’il ne faille bien avouer la vérité : la gauche s’est fait avoir. Par honnêteté intellectuelle, […]

L’Église catholique et le cinéma érotique

En France, les autorités cléricales retrouvent des accents que l’on croyait éteints depuis des lustres. Le cardinal Marty proclame : « Nous n’avons pas le droit de laisser défigurer, galvauder Jésus-Christ. Il faut que l’on sache que nous ne permettrons pas que soit salie sa personne. »

Zardoz, La course en tête, Magnum Force, Tristan et Iseult…

L’éternel retour des idoles et de la lumière. Le cycle de la mort et de la vie. Un hymne à la vie, magnifié par la septième symphonie de Beethoven. Tel est le thème du film de John Boorman (auquel on devait déjà l’admirable « Délivrance ») que Michel Marmin présente.

Biographie : Né en 1943, cofondateur d’Éléments dont il fut longtemps le rédacteur en chef. Ancien élève de l’IDHEC,  journaliste, ancien critique de cinéma à Valeurs Actuelles et au Figaro. Auteur d’ouvrages de poésie et d’essais sur le cinéma, les Beaux Arts, la musique et le sport. Ami de Gérard Blain, il fut le coscénariste de deux de ses films, Pierre et Djemila (1986) et Ainsi soit-il (2000).
Livres : Où Nestor Burma rencontre l’Aristo (Auda Isarn, 2019) – Chemins de Damas et d’ailleurs (Auda Isarn, 2018) – La République n’a pas besoin de savants, entretiens avec Ludovic Maubreuil, Pierre-Guillaume de Roux, 2017 – Blondes + Brunes, Chronique, 2016 – Droite + Gauche (avec Éric Branca), Chronique, 2016 – Victor Hugo pour l’éternité, Chronique, 2012 – Napoléon au-delà de la légende, Chronique, 2011 – La Pêche au brochet en Mai 69, Alexipharmaque, 2008 – Musiciens d’hier et d’aujourd’hui. Guide de l’amateur de A à Z (en collaboration avec Michèle Delagneau), E-Dite, 2007 – Fritz Lang, Pardès, 2004 – Chemins d’ailleurs et de Damas, L’Âge d’Homme, 2000 – Destin du français. Identité et langage, Alfred Eibel, 1979 – Fausto, Vania, Kaspar et Véronique. Chroniques cinématographiques 1972-1976, Alfred Eibel, 1976 – Raoul Walsh ou l’Amérique perdue, Seghers, 1970 (rééd. Dualpha, 2003).