Jacques Marlaud

Articles

The future is Europe

L’ennui est que cette Europe politique, tant attendue, n’existe pas vraiment

Le plus important pour moi, dans ce dossier, est la proposition de mesures radicales pour briser le cercle vicieux qui a rendu les États dépendants des banques privées en instituant un protectionnisme européen, en nationalisant les banques, en taxant les transactions financières, en effaçant une dette gonflée artificiellement que personne ne remboursera, etc.

Biographie : Jacques Marlaud, né le 4 décembre 1944 à Alger et mort le 15 août 2014 à Roanne, est un essayiste et journaliste français. De 1987 à 1991, succédant au professeur Jean Varenne, il préside le GRECE et dirige la revue Études et Recherches. Plusieurs dizaines de ses articles publiés, entre autres, dans les revues Études et Recherches, Junges Forum (Hambourg), Éléments, Nouvelle École, Krisis et les Écrits de Paris, sont en partie repris dans son livre Interpellations. Questionnements métapolitiques (2004). Ils portent sur les domaines de la métapolitique, de la géopolitique internationale et de la désinformation médiatique, qui font l’objet de ses enseignements, ainsi que sur la philosophie politique, notamment la question religieuse et la pensée écologique.
Livres : Nietzsche, decadence and superhumanism, Unisa, Pretoria, 1982. Le Renouveau païen dans la pensée française, Le Labyrinthe, Paris, 1986. Comprendre le bombardement de New York. Contre-enquête, Cosmogone, Lyon, 2001. Interpellations. Questionnements métapolitiques, Dualpha, Paris, 2004. La patrie, l’Europe et le monde (présentation), Dualpha, Paris, 2009. Gripari (en collaboration avec Anne-Martin Conrad), Pardès, collection Qui suis-je?, Paris, 2010.