François Bousquet

Articles

Bonne année quand même !

Tout le monde hiberne un peu en janvier, mais cette année encore plus que les autres. Le couvre-feu à 18 heures, comme les poules ! Il n’y a que

Louis-Ferdinand Céline et les femmes : couille ouille ouille !

Les éditions de la Nouvelle Librairie lancent une collection célinienne, « Du côté de Céline ». Dirigée par Émeric Cian-Grangé, elle a pour objet de contribuer à la connaissance du continent célinien. « Escaliers » d’Évelyne Pollet en est le premier volume, témoignage intimiste exceptionnel sur l’auteur du « Voyage au bout de la nuit ». Voyage dans le voyage.

Cheyenne Carron : «“La Beauté du monde” a un prix»

La cinéaste Cheyenne Carron ressemble à sa filmographie – sans concession. Nous avons souvent eu l’occasion d’en célébrer la beauté dans les colonnes d’« Éléments ». Dans un univers cinématographique dominé par la spécialisation à outrance, elle présente la particularité de contrôler toute la chaîne d’un film. C’est le prix de l’indépendance. Tout faire, de A à Z. Cela passe par la lettre « F » comme financement. Son prochain film, « La Beauté du monde », un film sur la fraternité d’arme, les blessures de guerre et les bleus à l’âme, doit boucler son financement. C’est la raison pour laquelle Cheyenne Carron a lancé sur la plateforme de financement participatif Ulule une collecte de fonds. Nous l’avons interrogée.

Contre la parole autorisée par la doxa dominante

François Bousquet auteur de l’essai Courage ! Manuel de guérilla culturelle est l’invité de l’émission littéraire «Entre les lignes!» Un bréviaire pour les coeurs rebelles contre la parole

Frédéric Rouvillois signe un polar qui se déguste comme un cognac 20 ans d’âge

« Un assassin est mon maître », disait Montherlant. Frédéric Rouvillois s’en est-il souvenu quand il a rédigé « Un mauvais maître » ? L’action se déroule dans le saint des saints universitaires, parmi des professeurs de haut vol et des agrégés de droit triés sur le volet. Le dernier endroit où on irait chercher des assassins. C’est pourtant là que l’auteur, qui connaît son sujet pour enseigner le droit à Paris Descartes, a situé l’intrigue d’un polar qui sent le cuir des vieilles reliures et se déguste comme une boisson précieuse en n’oubliant pas que celles-ci font les poisons les plus raffinés. Pour être juriste, on n’en est pas moins homme pourrait en être la morale.

Pourquoi la littérature ? Lisez Dandrieu

Le rédacteur en chef des pages Culture de Valeurs actuelles publie aux Éditions de L’Homme Nouveau, 21 portraits d’écrivains : La confrérie des intranquilles. Dévoreurs de livres, jetez-vous dessus – immodérément !

Polochon et le lutin. Le monde enchanté de Lydéric Landry

On avait découvert Lydéric Landry dans L’essuie-main de l’empereur, qui nous faisait entrer par l’escalier de service dans le palais des Césars, à Rome. Une merveille de fantaisie. Avec son dernier-né, Polochon et le lutin, il fait entrer la jeune Xila – et le lecteur par là même – dans le monde des lutins des bois. Un conte de Noël et des quatre saisons, peuplé de farfadets et de (re)trouvailles heureuses, écrit pour les enfants (à partir de 8 ans). Rencontre.

Le Grand Remplacement en chiffres. Chronique d’une mort annoncée ?

Dans L’invasion de l’Europe, Les chiffres du Grand Remplacement, qui vient de paraître aux Éditions Via Romana, Jean-Yves Le Gallou et Polémia dressent le bilan comptable de l’immigration en Europe. Un livre de données brutes, qui articule chiffres et faits, pays par pays, préfacé et postfacé par l’auteur de l’indispensable Manuel de lutte contre la diabolisation. À lire en se rappelant que le Grand Remplacement est, au dire des médias centraux, une « théorie complotiste ». Hahaha !

Jean-François Gautier, un savoir universel contre l’universalisme

Décédé dimanche 6 décembre d’une longue et cruelle maladie, Jean-François Gautier était l’une des voix les plus puissantes et les plus secrètes de notre temps. Sa disparition laisse un vide, dans sa famille bien sûr, dans la nôtre, celle de la Nouvelle Droite, d’Éléments, de l’Institut Iliade. Il en était la colonne dorique. Adieu Jean-François !

« J’étais au procès de Renaud Camus, l’ambiance n’était pas vraiment Charlie »

Quatre mois de prison avec sursis requis contre Renaud Camus. Voilà le prix de la liberté d’expression en France ! L’objet du délit ? Un tweet de 280 caractères, génial il est vrai. « Une boîte de préservatifs offerte en Afrique c’est trois noyés en moins en Méditerranée, cent mille euros d’économie pour la Caf, deux cellules de prison libérées et trois centimètres de banquise préservés. » On n’embastille plus Voltaire ? Détrompez-vous.

Olé, olé, olé, Diego Maradona

Le roi du ballon rond s’en est allé. Il avait trop de talent pour ne pas se brûler les ailes. Il lui aura suffi de marquer des buts d’extraterrestre, beaux comme des entrechats de danseur étoile exécutés par un chérubin potelé, pour entrer à tout jamais dans le panthéon de la culture populaire. Il n’y a que le ballon qui ne se salit pas, disait-il. Pas plus que lui ! Adieu Diego de notre jeunesse !

Biographie : Né en 1968, après des études de lettres, il a été éditeur-gérant à L’Âge d’Homme. Journaliste à Valeurs actuelles, Le Spectacle du Monde et la revue Éléments. Depuis 2015, il est devenu rédacteur en chef de la revue Éléments. Il est par ailleurs directeur de la Nouvelle Librairie.
Livres :
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}