François Bousquet

Articles

Télétravail, Famille, Patrie

François Bousquet était l’invité de Pierre Bergerault pour l’émission « Le Zoom » sur TV Libertés pour son dernier livre.

La Biopolitique

Dans le cadre de l’émission « Le monde de la philosophie », Rémi Soulié recevait le 21 septembre sur Radio Courtoisie François Bousquet pour son livre Biopolitique du coronavirus, Éditions

Covid-19 : « L’enfer est pavé de bonnes intentions hygiénistes »

Causeur : « Peu de journalistes arrivent à la cheville de François Bousquet. Le rédacteur en chef d’Élements doit notamment à ses années aux éditions L’Âge d’homme son immense culture littéraire doublée d’une érudition sans faille. Sur le ton militant de ses derniers pamphlets, il consacre un essai mordant à l’épidémie de trouille qui étreint l’Occident : Biopolitique du coronavirus. Télétravail, famille, patrie croque les travers de la mondialisation avec style et cruauté. Entretien avec un homme révolté au milieu des ruines. »

Télétravail, famille patrie. La biopolitique du coronavirus vue par François Bousquet

Le confinement avait fourni à François Bousquet l’occasion de se lancer dans un feuilleton rock’n’roll consacré à la « biopolitique du coronavirus ». Il vient d’en tirer un livre assorti d’une longue préface « programmatique ». Quelles leçons tirer de la pandémie de Covid-19 pour les pensées dissidentes ? Crier au complot ou y voir une opportunité politique ?

Bernard Lugan au banquet des Soudards

Ce sont des soudards. Des surhommes qui ne se sont jamais agenouillés. Qui ne se sont jamais excusés. Qui ne se sont jamais soumis. Ni repentance, ni pénitence.

Contre les sangsues de la censure. Thomas Clavel, un premier roman lumineux

C’est aventureux pour une maison d’édition comme la Nouvelle Librairie de publier un roman. Un roman, il faut l’aimer, le chérir, le défendre comme un enfant, même si ce n’est pas le vôtre, comme une femme, même si c’est celle d’un autre. C’est un coup de cœur, un coup sur le cœur. Un traître mot, de Thomas Clavel, réunit toutes ces qualités, il suscite d’emblée un élan de sympathie et d’admiration. Pourquoi ? Parce qu’il touche directement le cœur du mal contemporain : la corruption du langage, le cancer de la langue, par toutes les formes de politiquement correct. Un grand livre sur l’époque, cette « grande époque », comme disait ironiquement Karl Kraus, grand scrutateur du langage.

Adieu Jean et hurrah Raspail

A-t-on des nouvelles de Monsieur Jean Raspail, se demandait-on ces dernières années sur le ton où Louis XVI s’enquerrait du voyage autour du monde de Monsieur de Lapérouse ? Eh bien nous en avons et elles sont mauvaises. Jean Raspail nous a quittés, il a rejoint le camp des saints et des héros. Gageons que, là où il est, il suit une fois de plus ses propres pas, selon la devise des Pikkendorff qu’il avait adoptée.

Gilets jaunes

L’épopée des Gilets jaunes en photos

Annoncé prématurément en vente, l’album – avec des photos de guerre à couper le souffle – Gilets jaunes. Une année d’insurrection et de révolte dans Paris, est enfin disponible à la Nouvelle Librairie. 1 500 clichés au cœur des défilés. Ma-gni-fi-que ! Le tout préfacé par Édouard Limonov, juste avant sa mort. Entretien avec le seul non-photographe de la bande, Yvan Hardoy, qui a signé les textes de présentation et les légendes.

Virginie Despentes

Virginie Despentes : « Je suis une bourgeoise blanche de gauche »

Je suis sociologiquement dominante, politiquement progressiste, sexuellement indéterminée. Si Les Inrocks et France Inter devaient avoir une icône, elle porterait mon nom. La reine du nouveau monde, c’est moi. Le seul truc, c’est que je ne suis pas noire – mais ça viendra !

Biographie : Né en 1968, après des études de lettres, il a été éditeur-gérant à L’Âge d’Homme. Journaliste à Valeurs actuelles, Le Spectacle du Monde et la revue Éléments. Depuis 2015, il est devenu rédacteur en chef de la revue Éléments. Il est par ailleurs directeur de la Nouvelle Librairie.
Livres :