Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

David L'Épée

Articles

Jean-Jacques Rousseau

Sous les auspices d’Alain de Benoist… et de Jean-Jacques Rousseau (2)

2012-2022. Cela fait dix ans que David L’Épée écrit dans Éléments, à peu près dans chaque numéro. Il retrace cette aventure intellectuelle et journalistique dans une série qu’il publie sur la plateforme « Partager » qui permet aux écrivains, aux intellos, aux journalistes de partager avec leurs lecteurs leurs publications. Voici le deuxième volet. En attendant le suivant.

Antifa David L'Epée

L’antifascisme conduit à tout, à la condition d’en sortir (1)

Cela fait dix ans que David L’Épée écrit dans Éléments, à peu près dans chaque numéro. Cela fait de lui un rédacteur d’ores et déjà décennal, autant dire « historique ». Rien ne le prédisposait à écrire dans notre revue, sinon la curiosité philosophique, c’est-à-dire le désir de connaître. Il s’en explique dans un long article dont il a fait paraître la première partie sur la plateforme « Partager » qui permet aux écrivains, aux intellos, aux journalistes de partager avec leurs lecteurs leurs publications.

Creative Control de Benjamin Dickinson États-Unis (2015)

Creative control : de nos jours tout augmente, même la réalité !

New York, dans un futur proche. Un hipster à lunettes prépare le lancement de lunettes révolutionnaires qui confondent réel et virtuel. Lors de la phase de tests, tout se brouille… « Creative control », le film de et avec Benjamin Dickinson flirte avec un idéalisme anti-moderne. Entre comédie et science-fiction.

Territoire numéro de krisis

Les territoires au cœur du monde

Le nouveau « Krisis » était attendu. Après la « Philosophie » (numéro 53), voici les « Territoires ». Une livraison riche qui explore tous les enjeux liés à la question territoriale. La parole à David L’Épée, rédacteur en chef de la revue.

Marine Le Pen en campagne 2022

Éric Zemmour : du danger de dépasser Marine Le Pen sur sa droite (3)

En délaissant l’anti-libéralisme de ses débuts pour se rallier à la droite du capital, le candidat Éric Zemmour a fait un choix tactique qui le distingue du « Ni droite ni gauche » de Marine Le Pen. Troisième volet de notre grande enquête sur le programme économique et social d’Éric Zemmour.

Un meeting de Zemmour en 2022

Éric Zemmour : les métamorphoses d’un antilibéral (2)

Si Éric Zemmour est longtemps resté évasif quant à ses positions économiques, sa candidature l’a obligé à clarifier ses choix. Prônant une « économie de l’enracinement et de la transmission », il parle dans son programme d’« inciter fortement les consommateurs et la commande publique à favoriser les fournisseurs nationaux ». Inciter : c’est tout ? C’est un peu court… Deuxième volet de notre grande enquête sur le programme économique et social d’Éric Zemmour.

La campagne de Zemmour en 2022

Éric Zemmour : enquête sur le programme économique et social de Reconquête (1)

La ligne économique du candidat Zemmour suit trois enjeux stratégiques bien distincts mais terriblement contradictoires. Primo : le libéralisme est un fait social total. Deuxio : minimiser la question économique au nom d’une vision civilisationnelle plus élevée. Tertio : se distinguer de Marine Le Pen en la dépassant par sa droite. Dans cette grande enquête en trois volets sur le programme économique et social d’Éric Zemmour, David L’Épée examine l’un après l’autre ces trois enjeux et en étudie les conséquences sur le programme du parti Reconquête.

Mort de socrate

Peut-on encore philosopher au milieu de la dévastation ?

Comment penser après la déconstruction ? C’est ce que propose ce numéro exceptionnel de « Krisis » consacré à la philosophie, qui réunit près d’une vingtaine de contributions, dont celles de Pierre-André Taguieff, André Perrin et Michel Onfray. Loin de tout pessimisme, le créateur de l’Université populaire de Caen se confie : « Il n’est jamais trop tôt ni jamais trop tard pour commencer à philosopher ». Entretien avec le rédacteur en chef de « Krisis », David L’Épée.

les horizons perdus

Horizons perdus, la comédie musicale introuvable

Victime du très mauvais accueil critique qui a accompagné sa sortie en 1973, le remake du célèbre film de Franck Capra, signé Charles Jarrott est tombé dans l’oubli, raison pour laquelle David L’Épée l’exhume pour nous !

Le cinéaste Evgueni Yufit

Cinéma russe : l’insolite expérience nécroréaliste

Inconnu en France, le nécroréalisme est un mouvement cinématographique russe, lancé contre le cinéma soviétique officiel à la fin des années 1970 par Yevgeny Yufit, dont le film « Papa, le Père Noël est mort », librement inspiré d’ « Une famille de vampires » de Tolstoï, n’est pas la moindre des intrigantes pépites.

Biographie : Né en Suisse en 1983. Diplômé en philosophie. Collaborateur régulier des revues Éléments, Krisis et Rébellion, il s’est spécialisé dans l’histoire du socialisme et des débats autour de la démocratie directe. Il est par ailleurs critique de cinéma indépendant et prépare un essai sur la question des rapports entre le sexe, le genre et l’érotisme.
Livres : Socialismes asiatiques : l’Orient est-il toujours rouge ? (Éditions des Livres noirs, 2017) – Guillaume Tell : de l’histoire à la légende (Artus, 2019)