Armin Mohler

Articles

Ernst Jünger

Jünger, le retour de «l’auteur du siècle»

Le dernier livre de Ernst Jünger, « Eumeswil », dont la couverture s’orne d’un pavé géant, tombe, précisément comme un pavé, au milieu du bavardage superficiel de la littérature contemporaine. Excellemment traduit par Henri Piard, « Eumeswil » marque le retour fracassant de « l’auteur du siècle ». L’analyse que nous publions ici est due à Armin Mohler, l’ancien secrétaire particulier de Jünger.

Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement – 12 numéros (2 ans), Abonnement – durée libre or Abonnement – 6 numéros (1 an).

Thomas Mann

Thomas Mann, portrait d’un «apolitique»

Même les rapports de Thomas Mann avec le IIIe Reich ne sont pas exempts d’équivoques. Au plus grand dépit des émigrés établis à Londres et à Paris, il hésita longtemps, pendant son demi-exil suisse, à rompre avec le nouveau régime. Même après le 30 janvier 1933, ses livres continuèrent à paraître en Allemagne.

Pour accéder à cet article, vous devez vous abonner Abonnement – 12 numéros (2 ans), Abonnement – durée libre or Abonnement – 6 numéros (1 an).

Biographie : Armin Mohler, né à Bâle le 12 avril 1920 et mort à Munich le 4 juillet 2003. Il est un écrivain, universitaire, journaliste, suisse-allemand, proche du courant de la Neue Rechte allemande (équivalent de la Nouvelle Droite française). Il fut chargé de cours à l’université d’Innsbruck. Il reçut le prix Adenauer 1967. Il est considéré comme le principal historiographe de la révolution conservatrice allemande, depuis la publication de sa thèse de doctorat menée sous la direction de Karl Jaspers en 1949. Il collaboré en France à la revue éléments et Nouvelle École et à de nombreux colloques du GRECE.
Livres : La Révolution conservatrice en Allemagne, 1918-1932, Pardès, 1993. En allemand : lien vers sa fiche wikipedia
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}