Rechercher
Filtres
Le magazine des idées

Alain de Benoist

Articles

Le Cosmos le titre de Krisis

Krisis : de quel cosmos parle-t-on ?

La dernière livraison de Krisis (numéro 54), très riche, vient de paraître. Son titre : « Cosmos ? » Vaste sujet !Par quel bout l’aborde ? À partir des anciennes mythologies ou à partir des sciences physiques. Alain de Benoist qui a dirigé ce numéro répond à nos questions.

Alain de Benoist, l'exil intérieur

« C’est chez moi que je me sens en exil »

Alain de Benoist publie L’exil intérieur, un recueil de notes et de pensées compilées durant les dernières décennies de sa vie intellectuelle. L’occasion pour lui de livrer une part de ses réflexions profondes à la revue de Michel Onfray, Front Populaire.

Alain de Benoist et Rémi Soulié

Dans la tête d’Alain de Benoist

Zoom sur Alain de Benoist. Rémi Soulié et TV Libertés reçoivent l’auteur de « L’Exil intérieur » (éditions Krisis/Nouvelle Librairie). Jamais il ne s’est autant livré sur lui-même. La vie, la mort, l’amitié, les femmes, la droite, la gauche, le yin et le yang, le classicisme et le romantisme, l’âme et l’esprit, tout y passe. C’est une vie qui défile à travers une suite de fragments qui dessinent en pointillé le visage de l’auteur.

Alain de Benoist pour son livre "exil intérieur" aux éditions Krisis

Alain de Benoist chez Bercoff. Au-dessus de la mêlée 

À l’occasion de la sortie de « L’exil intérieur » (Krisis/La Nouvelle Librairie), André Bercoff reçoit Alain de Benoist pour un tour d’horizon des idées politiques. La droite, la gauche, la Russie, les élites, la culpabilité, la folie woke, tout y passe. Une revue des idées et des idées en rafale.

Alain de Benoist son dernier livre l'exil intérieur dans la collection Krisis

Inédit ! L’exil d’Alain de Benoist vu de l’intérieur

Voici un des plus beaux livres d’Alain de Benoist, et des plus bouleversants. Jamais il n’en avait autant dit sur lui, jamais il ne s’était autant confié, jamais autant mis son âme à nu. Tel qu’en lui-même. L’Exil intérieur : le titre donne le ton. Impossible de ne pas songer à l’« émigration intérieure » des immenses Gottfried Benn et Ernst Jünger.

Alain de Benoist et Alexandre Douguine

« L’eurasisme de Douguine est incompatible avec le nationalisme »

Entre confusion et malveillance, les médias français disent souvent n’importe quoi sur Alexandre Douguine. Ce n’est pas le cas de « Front populaire » qui a donné la parole à Alain de Benoist pour éclairer la pensée de Douguine et le courant eurasiste dont il est le principal théoricien.

Jésus en dessin

Jésus, l’enquête d’une vie

« L’homme qui n’avait pas de père », tel est le titre de l’enquête qu’Alain de Benoist a consacrée au Jésus historique, un livre-fleuve, un livre-somme, qui dresse la synthèse de tous les travaux consacrés à Jésus. La réalité de sa famille, la nature de sa prédication, son statut au sein de la société juive, les éléments de véracité et d’invraisemblance, etc. Tout y passe, avec la rigueur et la probité d’un grand historien. Un grand entretien avec Emmanuel Legeard.

L'idéologie du même ? d'Alain de Benoist

Comment en finir avec l’idéologie du même

En 1977, Alain de Benoist commençait son livre-manifeste « Vu de Droite » par ces mots : « J’appelle ici de droite, par pure convention, l’attitude consistant à considérer la diversité du monde et, par suite, les inégalités relatives qui en sont nécessairement le produit, comme un bien, et l’homogénéisation progressive du monde, prônée et réalisée par le discours bimillénaire de l’idéologie égalitaire, comme un mal ». 40 ans après, 4 décennies d’homogénéisation plus tard, l’essayiste dresse le bilan et s’attaque désormais à la « mêmeté » dans un livre percutant paru dans la collection de l’Institut Iliade, « Longue mémoire » à la Nouvelle Librairie.

Contre l’esprit du temps. Explications d'Alain de Benoist

Alain de Benoist contre les titans

L’esprit du temps, l’esprit titanesque, la démesure… Alain de Benoist se bat contre eux depuis des décennies. Philosophe, historien des idées, éditorialiste d’« Éléments », il vient de publier un nouveau recueil d’entretiens, « Contre l’esprit du temps. Explications » (éditions de La Nouvelle Librairie), prouvant une nouvelle fois sa sagacité et son incroyable capacité d’analyse et d’observation.

Alain de Benoist, de profil, Dominique Venner et Thomas Molnar, le 12 janvier 1973, à Turin, lors d’un grand colloque organisé par le Congrès international pour la défense de la culture (CIDAS).

L’éclipse du sacré. Sur la trace des dieux disparus

Drieu La Rochelle, dans Adieu à Gonzague, écrivait que « le païen et le chrétien ont l’ancienne croyance, croient à la réalité du monde ». À coup sûr, c’est de cette race-là, celle des hommes d’une Europe virile mais toujours ouverte à la bonne disputatio, dont sont issues nos deux protagonistes, les philosophes Alain de Benoist et Thomas Molnar, pour ce duel autour de « l’éclipse du sacré », pour reprendre le titre de leur livre, que les éditions de la Nouvelle Librairie viennent de rééditer. Ces deux bretteurs nous offrent une mise au point des plus salutaires sur l’une des questions les plus cruciales de notre époque : la désacralisation. Si des convergences, notamment sur la technique ou sur le fétichisme économique, peuvent parfois réunir nos deux interlocuteurs ; des fractures – indépassables ? – apparaissent vite au détour de l’opposition christianisme-paganisme, transcendance-immanence. Réjouissons-nous cependant de ce que cette « querelle » qui, bien que rude et soutenue, conserve une courtoisie bienvenue tout en se gardant de tomber dans les mièvreries si répandues par les temps qui courent. Ces deux maîtres, et ce mot est le bon, nous empoignent par la peau du cou au gré de leurs pensées robustes et tonnantes. Et on en redemande ! Ici pas de répit, les entretiens frappent comme des coups de bouclier et chacun de nos deux hoplites philosophes, tels Ulysse et Achille, usent de leurs meilleures ripostes intellectuelles. Retour sur un texte qu’il faudra marquer, et cela est certain, d’une pierre blanche. De celles qui délimitaient, autrefois pour Rome, le « pomerium » – là où la frontière sacrée marquait la différence entre la ville et le territoire alentour.

Biographie : Alain de Benoist est né le 11 décembre 1943 à Saint-Symphorien (Indre-et-Loire). Il est marié et père de deux enfants. Ancien élève des lycées Montaigne et Louis-le-Grand, il a fait ses études à la faculté de droit de Paris (droit constitutionnel) et à la Sorbonne (philosophie, sociologie, morale et sociologie, histoire des religions).