Le magazine des idées
Nicolas Massol, Maxime Macé et Pierre Plottu
Médias

David L’Épée fait condamner « Libération »

Il y a un peu plus d’un an, « Libération » publiait un article malodorant et insultant contre notre collaborateur David L’Épée, dans un seul but : salir sa personne, l’isoler politiquement et le détruire socialement. David L’Épée avait alors choisi de contre-attaquer grâce au soutien des lecteurs et amis d’« Éléments » – merci à eux ! – en portant l’affaire devant les tribunaux. La justice lui a donné raison, condamnant « Libération ». À bon entendeur, messieurs les censeurs !

Quelles stratégies et perspectives pour le « camp national » ?
Politique

Quelles stratégies et perspectives pour le « camp national » ?

Après le choc des résultats des élections européennes et de l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, le monde politico-médiatique est en émoi et s’agite en tous sens. Le Rassemblement national est-il aux portes du pouvoir ? Comment peut-il effectivement y parvenir ? L’union des droites est-elle possible ? Autant de questions sur lesquelles se penchent François Bousquet, rédacteur en chef de la revue, et Frédéric Saint-Clair, écrivain et politiste, au micro de «Tocsin » la chaîne d’information sur Youtube animée par Clémence Houdiakova.

Quête de l’Infini et inquiétude européenne
Idées / Débats

Quête de l’Infini et inquiétude européenne

La tentation faustienne est-elle le propre de l’Europe, une Europe infidèle à l’esprit grec, tout de mesure ? La question taraude Jean Montalte, auditeur de l’Institut Iliade (promotion Léonidas). Alors, illimitée ou délimitée, quel est le destin de notre civilisation ?

Front Populaire
Politique

Un « Front populaire »… sans le peuple !

Face au choc des résultats de l’élection européenne en France et de l’annonce de la dissolution de l’Assemblée Nationale, la tâche s’avère rude et complexe pour la gauche : construire un prétendu « Front populaire » mais sans le peuple qui, lui, des ouvriers aux petits retraités en passant par les artisans et les habitants de la France périphérique, vote massivement pour le Rassemblement national. Reste les bobos des centres-villes, les boomers des cités balnéaires et les habitants des cités de l’immigration.

Colloque Patrick Buisson : pourquoi la « cause du peuple » ?
Colloque

Colloque Patrick Buisson : pourquoi la « cause du peuple » ?

À l’occasion du colloque « Patrick Buisson, historien du peuple », qui se tiendra le samedi 15 juin, de 14 à 18 heures, à l’Institut du Pont-Neuf (hôtel de Bourrienne), avec, entre autres, Frédéric Rouvillois, Mathieu Bock-Côté, Jérôme Sainte-Marie, François Bousquet, nous publions des extraits du long entretien que Patrick Buisson nous avait accordé lors de la sortie de « La Cause du peuple ».

Notre dossier « Mourir pour Kiev » : la France, combien de divisions ?
International

Notre dossier « Mourir pour Kiev » : la France, combien de divisions ?

Emmanuel Macron, c’est le Matamore de la commedia dell’arte. Il n’en finit pas de bander ses muscles « photoshopés » et de défier Poutine. « Tu vas voir ce que tu vas voir ! » Chaque jour, il va plus loin dans la surenchère belliciste. Aujourd’hui, il va envoyer des Mirage en Ukraine. Une folie, qui fait dire à Marine Le Pen : « On a le sentiment qu’Emmanuel Macron a envie d’une guerre. » Qu’importe si celle-ci risque de se transformer en Troisième Guerre mondiale, où la France serait balayée. Celui qui veut la paix prépare la guerre. Mais Macron ne l’a pas préparée. En 2017, il humiliait publiquement le général Pierre de Villiers pour avoir osé pointer la faiblesse de nos budgets militaires. La vérité, c’est que l’Armée française, hors quelques unités d’élite, est nue. Pas assez d’hommes, pas assez de matériel. État des lieux (il n’est pas glorieux). À retrouver également dans notre dossier « Mourir pour Kiev » en une du dernier « Éléments », disponible en kiosques ou sur notre site.

Jules Verne
Hommage

Jules Verne, un auteur anticolonialiste

Le projet de la Cité des Imaginaires-Grand musée Jules Verne, à Nantes, fait couler beaucoup d’encre. Un « collectif » woke, composé pour l’essentiel de trois pelés et un tondu, s’en est vertement pris à la « prose colonialiste » de l’auteur de « 20 000 Lieux sous les mers » et à l’écrin « toxique » que la ville de Nantes est en train de lui construire. Ont-ils jamais lu autre chose que des tracts électoraux, ces ignorants ? Loin des clichés, l’œuvre de Jules Verne fait au contraire valoir une critique implacable du productivisme effréné, de la logique du profit, de l’enlaidissement totalitaire, de l’épuisement des ressources. Si elle magnifie les progrès de la science, elle n’en fait pas moins l’éloge des peuples colonisés et acculturés. Alors, qui est toxique, qui est exotique dans cette affaire ? Citations à l’appui, Michel Marmin remet Jules Verne à l’endroit.

Actuellement en kiosque – N°208 juin-juillet

Revue Éléments

Découvrez nos formules d’abonnement

• 2 ans • 12 N° • 79€
• 1 an • 6 N° • 42€
• Durée libre • 6,90€ /2 mois
• Soutien • 12 N° •150€

Prochains événements

Pas de nouveaux événements
Newsletter Éléments
Revue Éléments
© 2019 Éléments. Tous les droits sont réservés. L'utilisation de et / ou l'enregistrement sur toute partie de ce site implique l' acceptation de notre accord d'utilisation, de notre politique de confidentialité et de notre déclaration relative aux cookies (mis à jour le 25/05/18). Le contenu de ce site ne peut être reproduit, distribué, transmis, mis en cache ou utilisé de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite préalable de la Revue Éléments.